Une hémorragie externe est un épanchement de sang abondant et visible, qui s’écoule en dehors des vaisseaux au travers d’une plaie et ne s’arrête pas spontanément.

Causes

L’hémorragie externe est le plus souvent d’origine traumatique (coup, chute, couteau, balle…), plus rarement médicale (rupture de varices).

Risques & Conséquences

Sous l’effet d’une hémorragie, la quantité de sang de l’organisme diminue.

Dans un premier temps, la fréquence cardiaque augmente pour compenser cette perte et maintenir un débit et une pression suffisante dans les vaisseaux afin d’assurer la distribution de sang à l’organisme.

Dans un deuxième temps, si le saignement n’est pas arrêté, la pression sanguine s’effondre, le débit diminue et une détresse circulatoire apparaît. Elle peut provoquer un « désamorçage de la pompe » et un arrêt du cœur.

Une hémorragie externe menace immédiatement ou à très court terme la vie d’une victime.

Signes

L’hémorragie externe est, le plus souvent, évidente et constatée dès le début du bilan d’urgence vitale.

Parfois, elle est découverte lors de la recherche de lésions traumatiques au cours du bilan complémentaire. En effet, l’hémorragie peut être temporairement masquée par la position de la victime ou un vêtement particulier (manteau, blouson).

L’hémorragie externe doit être différenciée d’un saignement minime, peu abondant, dû à une écorchure, une éraflure ou une abrasion cutanée, qui lui s’arrête spontanément.

Principe de l’action de secours

L’action de secours doit permettre :

  • d’arrêter immédiatement l’hémorragie pour limiter la perte de sang ;
  • de rechercher une détresse circulatoire ;
  • de prendre les mesures nécessaires pour limiter ses conséquences.