Suivez-nous

Actualité

Crash de l’hélicoptère de la Sécurité civile en Isère : un mort et quatre blessés

Publié

|

Illustration - Anthony Montardy.

Un hélicoptère de la Sécurité civile s’est crashé ce dimanche 12 septembre aux alentours de 16h30, près de Villard-de-Lans, au sud-ouest de Grenoble (Isère). Ce que l’on sait du drame.

L’essentiel à retenir

  • L’hélicoptère de la Sécurité civile approchait les hauteurs de Villard-de-Lans, près de Grenoble, pour porter secours à un vététiste, ce dimanche aux alentours de 16h30.
  • Cinq personnes se trouvaient à bord du Dragon 38-1 : un pilote, un mécanicien, un médecin du Samu et deux militaires du PGHM.
  • Pour une raison indéterminée, et d’après les informations de témoins, l’hélicoptère a fait deux tours pour reconnaitre la zone, avant de « perdre de l’altitude brutalement » et de s’écraser au sol. Deux explosions ont été entendues et un important nuage de fumée noire a été aperçu.
  • Selon le bilan communiqué à 19 heures, le mécanicien de l’hélicoptère est décédé des suites de ses blessures. Le pilote souffrirait de blessures superficielles, mais ce dernier a été retrouvé dans un état de choc. Le médecin de Samu a été hospitalisé en « urgence absolue ». Les deux secouristes du PGHM ont été hospitalisés également, en « urgence relative ».
  • A lire également : Crash du Dragon 38 en Isère : des témoins racontent la scène de panique.

Selon la préfecture, citée par nos confrères du Dauphiné Libéré, cinq personnes se trouvaient à l’intérieur de l’hélicoptère de la Sécurité civile : « Alors qu’il se rendait en opération de secours (assistance à un vététiste, NDLR) sur le secteur de Villard-de-Lans, un hélicoptère de la sécurité civile s’est abîmé au sol, avec à son bord cinq membres de l’équipe (équipage et secouristes). Les causes de l’accident sont pour l’heure indéterminées. »

A N N O N C E

Un mort et quatre blessés

D’après nos informations, confirmées par les autorités, le pilote du Dragon 38 a été retrouvé en état de choc et souffrirait de plusieurs « plaies superficielles ». Le mécanicien est décédé des suites de ses blessures. Le médecin du Samu est hospitalisé en urgence absolue. Deux secouristes du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de l’Isère, également à bord de l’hélicoptère au moment des faits, ont été pris en charge et hospitalisés en urgence relative.

« On a vu l’hélicoptère faire deux tours d’approche au-dessus de la zone concernée et puis perdre de l’altitude brutalement »– Un témoin à BFMTV.

A N N O N C E
LIRE LA SUITE
Commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Découvrez le nouvel uniforme de la police nationale

Publié

|

Les fonctionnaires de la police nationale auront dès le premier trimestre 2022, un nouveau polo modernisé et un calot au lieu de la casquette. Annonce officielle du président de la République Emmanuel Macron, en conclusion du « Beauvau de la Sécurité », ce mardi à Roubaix.

>> Plus d’informations à venir…

A N N O N C E

LIRE LA SUITE

Actualité

Un pompier et un médecin mis en examen pour « faux pass sanitaires »

Publié

|

Anthony Montardy/D.R.

D’après nos informations, confirmées par une information du Métropolitain, un sapeur-pompier professionnel du SDIS 34, ainsi qu’un médecin montpellierain ont été mis en examen dans le cadre d’une enquête relative à un trafic de pass sinitaires.

Ils sont accusés d’avoir délivré une dizaine de faux pass sanitaires en échange d’une somme d’argent (350€ par certificat). Selon les premiers éléments de l’enquête, le pompier faisait l’intermédiaire entre les intéressés et le médecin, qui lui, fournissait le « précieux sésame ».

A N N O N C E

Un trafic rapidement découvert

C’est l’agence régionale de Santé Occitanie qui a donné l’alerte aux enquêteurs, quand elle appris l’existence de ce trafic. L’enquête menée par la section de recherches de Montpellier a permis de remonter rapidement vers les bénéficiaires et les éventuels protagonistes.

Une information judiciaire a été ouverte et les deux accusés ont été placés en garde à vue, avant d’être présentés à un juge d’instruction. Ce dernier a décidé de leur mise en examen et de les remettre en liberté, sous contrôle judiciaire. L’agent du SDIS de l’Hérault a été suspendu à titre conservatoire par sa hiérarchie.

A N N O N C E
LIRE LA SUITE

Actualité

Crash du Dragon 38 : Pierre-François était âgé de 42 ans et père d’un petit-enfant

Publié

|

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran, s’est rendu ce lundi matin sur les lieux du crash du Dragon 38, sur la commune de Villard-de-Lans, près de Grenoble (Isère).

Ce dernier a annoncé que Pierre-François C., le mécanicien décédé en service commandé, sera décoré de la Légion d’honneur « pour le saluer ».

A N N O N C E

Il était âgé de 42 ans, marié et père « d’un petit-enfant » de 4 ans, a précisé Gérald Darmanin. Et d’ajouter, qu’il était « un agent très professionnel de la Sécurité civile du ministère de l’Intérieur ».

A N N O N C E
LIRE LA SUITE

En ce moment