Eure : Des faux policiers interceptent des automobilistes

De faux policiers ont intercepté des véhicules haut de gamme dans le département de l’Eure ce jeudi 25 janvier.

Les individus ont équipé leur véhicule d’un gyrophare et ils ont prétendu appartenir à une patrouille de la brigade anti-criminalité de la police nationale … Alors que les interceptions ont eu lieux à Pacy sur Eure et St Aubin s/ Gaillon. Les deux communes étant sur des secteurs gendarmerie, les conducteurs ont été vigilants et lorsqu’ils ont demandé leurs cartes professionnelles, les individus ont pris la fuite.

Les gendarmes de l’Eure ont fait appel à la vigilance des automobilistes via les réseaux sociaux.

Nice : Bientôt un agent de police municipale dans chaque école primaire

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a proposé de mettre un policier municipal (non armé) dans les écoles primaires de sa ville.

Le ministre de l’Éducation nationale annoncé qu’il était favorable à ce projet lors d’une interview par France Inter / France Info / Le Monde, cette expérimentation devrait donc bientôt commencer dans les écoles niçoises.

Il espère aussi que cela participera à renforcer le lien entre la police et la population (dont les enfants).

 

Loire : un homme jugé pour s’être agrippé à un militaire de l’opération Sentinelle

Les faits se sont déroulés le 27 juin 2017 dans les rues de St Étienne, un homme de 56 ans s’est agrippé à la jambe d’un militaire en patrouille.

Vu la menace terroriste actuelle, la question de la tentative de vol de l’arme du militaire pour commettre un acte terroriste s’est d’abord posée lors de l’audience puis le tribunal a rapidement écarté cette hypothèse suite au témoignage des militaires qui ont évoqué un homme non-violent qui s’est rapidement excusé auprès d’eux.

L’individu souffre de schizophrénie depuis une trentaine d’années, le parquet a demandé 4 mois de prison avec sursis et une obligation de soins.

Le juge a accepté en ajoutant qu’il devrait pris en charge dans un foyer.

Gers : le plan ORSEC NoVi déclenché pour un accident impliquant un car scolaire

Ce jeudi à 12h48, les secours ont été alertés pour un accident de circulation impliquant un car scolaire et une voiture sur la N524 au niveau de MANCIET (32).

45 collégiens et 5 adultes (conducteur inclus) se trouvaient dans le car au moment de l’accident, le conducteur du véhicule léger était seul dans sa voiture.

Environ 100 sapeurs-pompiers, 40 gendarmes et plusieurs équipes (terrestres et héliportées) du SAMU ont été mobilisés comme le prévoit le plan ORSEC (Organisation de la Réponse de SÉcurité Civile) annexe NoVi (Nombreuses Victimes) qui a été activé par la préfète du Gers.

Selon le bilan provisoire publié par la Préfecture à 16 h 30, 27 personnes sont blessés sont 4 urgence absolues.
Une victime a été évacué par l’hélicoptère du SAMU 31.

Le prefète se rend sur les lieux.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les collégiens et les familles des victimes.

Séquedin : les policiers remplacent les surveillants pénitentiaires

Face au mouvement de grève de très nombreux surveillants pénitentiaires qui dénoncent de mauvaises conditions de travail et le manque d’équipements adaptés à leurs missions, des policiers ont dû surveiller les détenus de la prison de Séquedin ce samedi.

Plusieurs services de police ont été mobilisés (compagnie de sécurisation et d’intervention, groupe de sécurité de proximité, brigade anti-criminalité…).

Les forces de l’ordre ont notamment dû assurer la surveillance des promenades, des parloirs, des cellules et  apporter les repas.

 

Vers une hausse des effectifs de surveillants

Un projet d’accord prévoyant l’ouverture de 1100 postes surveillants pénitentiaires en 4 ans sur l’ensemble de la France à été soumit aux syndicats et à la ministre de la Justice.
Plusieurs syndicats ont annoncés qu’ils ne signeraient pas cette accord pour le moment,  ils le juge insuffisant.

Intéressés pour passer le concours de surveillant ?!
Retrouvez toutes les infos concernant le recrutement sur le site devenirsurveillant.fr

Corse : Deux surveillants pénitentiaires agressés par un détenu

Ce vendredi matin, un détenu radicalisé a agressé deux surveillants pénitentiaires avec un couteau dans l’enceinte du centre pénitentiaire de Borgo (Corse).

Il était placé en isolement, il s’est jeté sur les surveillants lorsque qu’ils ont ouvert la porte de la cellule.

Un des surveillants est grièvement blessé. Lui et son collègue ont été transporté au centre hospitalier.

La section de recherche de Bastia se charge de l’enquête.

Nice : un véhicule fonce sur des surveillants pénitentiaires

Ce vendredi matin, un véhicule a forcé un barrage de police avant de foncée sur des surveillants pénitentiaires.

Un surveillant a été blessé, il a été transporté au centre hospitalier.

Selon les premières informations, l’individu est inconnu des surveillants et son attaque serait intentionnelle.

Cette attaque est survenue lors d’une manifestation des surveillants qui réclament plus de moyens et plus de sécurité pour effectuer leur métier.

Plus d’infos à venir.

 

Rennes : trois mois de prison pour avoir visé la police avec une arme

Mardi 16 janvier, vers 6H, un homme a braqué les policiers avec une arme dans le centre de Rennes.

Une patrouille de police secours a été alertée pour un homme armé d’un fusil d’assaut factice sur la voie publique.

Dès qu’ils arrivent sur les lieux, les policiers demandent aux passants de se mettre à l’abri.

L’individu a ensuite menacé les forces de l’ordre en dirigeant son arme vers eux puis en simulant plusieurs tirs.

Il a finalement lâché son arme sans faire de blessés puis il a été placé en garde à vue.

Jugé en comparution immédiate, il a plaidé coupable et il a expliqué qu’il avait trouvé l’arme dans une poubelle, il était ivre au moment des faits.

Le tribunal l’a condamné à six mois de prison ferme. C’est sa 7ème condamnation pénale.

Opération Barkhane : 3 militaires français blessés dans l’attaque de leur convoi

Ce vendredi, l’État-major des armées a annoncé l’attaque d’un convoi blindé français par un kamikaze entre Ménaka et Indelimane au Mali.

Un soldat de l’opération Barkhane est grièvement blessé, il va être rapatrié en France. Deux autres militaires sont légèrement blessés.

Lancée le 1er août 2014, cette opération militaire vise en priorité à lutter contre les groupes terroristes armés entre le Mali et le Tchad.

© Ministère des armées

Val de Marne : trois pompiers blessés dans un incendie

Ce mercredi matin vers 4:00 les sapeurs-pompiers de Paris ont été alerté pour un incendie dans un parking sous terrain de Choisy le Roi.

120 soldats du feu ont été mobilisé pendant 8H afin d’explorer 2 000 m2 répartis sur 2 niveaux.

Pendant cette intervention, un pompier a été victime d’un malaise cardiaque, il a rapidement été pris en charge par l’équipage d’une ambulance de réanimation des pompiers de Paris. Son pronostic vital n’est plus engagé.

Le Dr Patrick Hertgen, médecin colonel, vice-président de la fédération des sapeurs-pompiers de France chargé du secours à personnes et du service de santé, a ainsi rappelé l’importance du soutien opérationnel apporté par le service de santé et de secours médical.

Deux autres pompiers ont été légèrement blessés.