L'ex-boxeur Christophe Dettinger - Capture d'écran Facebook.

EN DIRECT. L’ex-boxeur Christophe Dettinger, qui avait été filmé en train de frapper des militaires de la gendarmerie nationale samedi, a été placé en détention provisoire ce mercredi soir, par le tribunal correctionnel. Le procès est renvoyé au 13 février.

Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de la République, estimant qu’il y a un risque de réitération des faits au vu de sa détermination. Le renvoi, qui est un droit dans le cadre de la comparution immédiate, va laisser du temps aux avocats de Christophe Dettinger, pour préparer sa défense.

Cet homme originaire de l’Essonne, ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers, s’était présenté lundi matin à la police, qui le recherchait activement depuis les faits.  

Deux gendarmes ont porté plainte

Sur des images largement diffusées sur les réseaux sociaux et sur les télévisions, on voit un gendarme à terre, entouré de manifestants et frappé par l’un d’eux portant un manteau et un bonnet noir. De même source, ce gendarme s’est vu prescrire 15 jours d’incapacité totale de travail (ITT) et a porté plainte dimanche, selon la gendarmerie. 

Sur une autre vidéo, on voit un homme portant également un manteau et un bonnet noir, attaquer tel un boxeur professionnel un gendarme derrière son bouclier. Ce dernier a eu 2 jours d’ITT et a également porté plainte.