Ne jamais contraindre les mouvements de la victime durant toute la crise.

Chez l’adulte ou l’enfant

Au début de la crise :

  • allonger la victime au sol, si elle n’est pas déjà dans cette position pour éviter qu’elle ne se blesse en chutant ;
  • écarter les personnes qui sont autour.

Pendant la crise :

  • protéger la tête de la victime en glissant si possible un vêtement ou un tissu plié sous sa tête, sans recouvrir les voies aériennes ;
  • écarter tout objet qui pourrait être traumatisant ;
  • ne rien placer entre les dents de la victime ou dans sa bouche. Elle n’avalera pas sa langue.

A la fin des convulsions :

  • s’assurer que les voies aériennes de la victime sont libres et vérifier sa respiration ;
  • débuter la RCP si elle ne respire plus ;
  • installer la victime en PLS, si elle respire ;
  • lorsque la victime redevient consciente, la garder au calme et la rassurer ;

Dans tous les cas :

  • poursuivre le bilan, rechercher d’éventuels signes de traumatisme et noter l’heure de survenue et la durée de la crise ;
  • réaliser une mesure de la glycémie capillaire après la phase convulsive ;
  • transmettre un bilan et appliquer les consignes ;
  • surveiller la victime jusqu’à ce qu’elle retrouve un état normal de conscience ;

Chez le nourrisson

La prise en charge est identique à celle de l’adulte mais il faut en plus :

  • prendre la température de l’enfant ;
  • découvrir l’enfant, placer des linges humides sur son front et sa nuque ; •
  • aérer et ventiler la pièce ;
  • transmettre un bilan, systématiquement.