L’Assemblée nationale a adopté lundi soir à l’inanimité, dans des termes semblables à ceux du Senat, la proposition de loi ouvrant les expérimentations des caméras piétons aux sapeurs-pompiers et aux surveillants pénitentiaires.

Par la même occasion, l’utilisation de ce dispositif pour les policiers municipaux a été pérennisée, après la fin de la période d’expérimentation.