J-1 pour le congrès national des sapeurs-pompiers de France

Le congrès national des sapeurs-pompiers de France 2017 aura lieu du 11 au 14 octobre 2017 à Ajaccio en Corse. Un congrès unique en centre ville et les pieds dans l’eau. Retrouvez l’intégralité du programme des rencontres et animations dans cette page.

#CongrèsSP2017

Suivez l’actualité du congrès à distance en vous connectant sur les réseaux sociaux :

Le congrès est à la fois un salon professionnel, un lieu d’avancée de la réflexion sur le modèle français de sécurité civile et un moment d’échanges et de convivialité pour le réseau associatif sapeur-pompier.

Temps forts

Trois rencontres qui réunissent toutes les composantes de la communauté sapeurs-pompiers :  professionnels, volontaires, PATS, jeunes sapeurs-pompiers, anciens sapeurs-pompiers.

  • Engagement, proximité, management de la ressource : une rencontre afin de réfléchir au renforcement de la force sapeurs-pompiers, à la consolidation de l’engagement sapeurs-pompiers et au maintien de la proximité territoriale des secours. De nombreux échanges avec la salle permettront de lier les problématiques locales et les enjeux nationaux. RDV jeudi 12 à 9h
  • Organisation des SIS : bilan contraintes limites et perspectives : une rencontre afin de faire le bilan de la départementalisation étudier les perspectives de la coopération interservices et de la gouvernance entre pilotage régalien et implication locale des collectivités. Cette rencontre se construira sous forme de dialogue entre les sapeurs-pompiers et les acteurs de la politique publique. RDV vendredi 13 à 9h
  • Mobilisation des sapeurs-pompiers autour de la prévention des risques et de la sensibilisation du citoyen : dans le prolongement de la Grande cause nationale 2016, un rencontre pour mettre en exergue les conditions de l’implication des sapeurs-pompiers, SIS et réseau associatif, dans la sensibilisation et l’accompagnement de la population vers sa résilience. RDV vendredi 13 à 14h

Programme

Mercredi 11 octobre 2017

  • 10h : Messe à la cathédrale d’Ajaccio et procession dans la vieille ville
  • 13h -13h30 : Rassemblement pour la cérémonie d’inauguration, Quai de la République
  • 14h : Cérémonie d’inauguration
  • 15h30 – 19h : Inauguration et ouverture du village prévention

Jeudi 12 octobre 2017

Vendredi 13 octobre 2017

Samedi 14 octobre 2017

  • 9h – 10h30 : Assemblée générale FNSPF
  • 11h : Échange d’allocutions
  • 15h : Cérémonie de clôture et passation de drapeau au SDIS 01, organisateur du congrès 2018

Animations

Tout au long du congrès : 

  • Au coeur de l’exposition, un village des centres de secours pour découvrir les spécialités des micro régions de Corse
  • À proximité directe du congrès, place du diamant, un village prévention avec des animations à destination du grand public et un parcours spécialement destiné aux enfant

Mercredi 11 octobre 2017 :

  • 21h à 23h30 : Dégustation de produit locaux, Casone, Place d’Austerlitz

Jeudi 12 octobre 2017 : 

  • 14h – 16h : Défi vélo, Place du Général de Gaulle
  • 18h – 19h30 : Match de rugby, Complexe sportif Jean-Nicoli, Route de Campo Dell’Oro Vignetta
  • 21h – 23h30 : Concert Voce di a Gravona – Canta 73, Casone, Place d’Austerlitz

Vendredi 13 octobre 2017 : 

  • 21h – 23h30 : Concert Svegliu d’Isula – Jean-Charles Papi, Casone, Place d’Austerlitz

Sondage : quelle priorité dans l’avancement de grade pour les pompiers volontaires

Après avoir été saisi par des lecteurs, nous avons lancé ce mardi matin un sondage. L’objectif : connaître votre opinion sur la priorité à privilégier dans l’avancement de grade chez les pompiers volontaires. 

Implication, disponibilité, compétences… Donnez votre avis et faites parvenir vos réactions à a.montardy@secoursinfo.fr.

Video

Marseille : le BMPM recrute des médecins urgentistes civils

Le service médical du Bataillon de marins pompiers de Marseille recherche des médecins urgentistes civils (CMU ou DESC), temps pleins, SMUR, pour étoffer une équipe de 30 médecins.

Les missions

  • Activité mixte: gardes sur ambulances de réanimation du BMPM / régulation au CRRA15
  • Soutien des pompiers sur activités à risques (Incendies, GRIMP, sauvetage de personnes ensevelies…)

Les formations dispensées

  • Interventions sur modules médicaux héliportés
  • Perfectionnement de la prise en charge individuelle avec simulation
  • Prises en charge collectives sur catastrophes (nombreuses victimes, catastrophes naturelles et technologiques, NRBC…)
  • Formation et médicalisation en milieu maritime
  • Interventions en milieu périlleux

Prise en charge de la formation médicale continue (diplômes universitaires, congrès).

Envoyez vos candidatures à contact@smurbmpm.fr.

Lot : une manoeuvre “SMV” d’envergure

C’est un exercice « Situation avec Multiple Victimes (SMV)» d’envergure auquel ont participé, jeudi 5 octobre dernier, sur le site de Viroulou près de Gramat, une cinquantaine de Sapeurs-Pompiers de l’Unité Territoriale d’Incendie et de Secours de Gourdon ainsi qu’une quinzaine de «plastrons» (figurants-victimes).

Il faut bien dire que le Capitaine Mickaël Desbruères, Chef de UTIS de Gourdon et responsable de l’exercice et son adjoint le Lieutenant Jack De Sousa, organisateur,  avaient concocté un scénario pour le moins catastrophique… Tenu secret des intervenants, ils ont imaginé une manifestation d’opposants à un projet qui va bien vite déraper. En effet, les manifestants en colère mettent, vers 19H, le feu à un véhicule puis, une voiture folle lancée sur la foule percute de nombreux manifestants avant de finir sa course encastrée dans un poteau électrique en tentant de prendre la fuite.

Les premiers moyens engagés sur un feu de voiture vont rapidement se rendre compte qu’à quelques centaines de mètre de là, plusieurs victimes du véhicule fou ont besoin d’aide et que les  occupants de ce dernier sont dans un état grave.

L’intervention monte rapidement en puissance avec l’engagement de la chaîne de commandement et de moyens dimensionnés pour la prise en charge simultanée du feu, des victimes au sol et des accidentés de la route.

Un Poste de Commandement de Colonne (PCC) est activé sur site afin de coordonner les moyens matériels et humains.

Confrontés à une situation avec multiple victimes (une quinzaine en tout), une structure modulaire gonflable est installée sur site faisant office de Point de Rassemblement des Victimes (PRV).

Chaque victime, maquillée au préalable pour donner plus de crédit à l’exercice possède sur elle une fiche faisant état de ses lésions et de ses constantes. 

Leur tri et leur prise en charge par ordre de priorité s’opèrent et les équipages affluent au PRV afin que le pool d’infirmières puisse prendre en charge les cas les plus graves et les faire évacuer vers les hôpitaux.

En milieu de soirée, le bilan définitif communiqué par le PC fait état d’une personne décédée et de 14 blessés à des degrés divers.

Cet exercice aura satisfait tant les organisateurs que les participants compte tenu de la variété des missions contenues dans le scénario.

Il aura mobilisé une vingtaine de véhicules et une cinquantaine de Sapeurs-Pompiers en provenance des Centres d’Incendie et de secours des Quatre Routes, Cahors, Cazals, Gourdon, Gramat, Labastide-Murat, Martel, Salviac, Souillac, Figeac et Vayrac-Bétaille à laquelle il convient d’ajouter une quinzaine de victimes (dont plusieurs Jeunes Sapeurs-Pompiers du Lot).

Cellule Communication des Pompiers du Lot

Crédit Photo : © François Gomez – Les Pompiers du Lot 

Cocktails Molotov contre des pompiers à Nîmes : “On aurait pu brûler à l’intérieur” du camion

Selon nos confrères de franceinfo, dans la nuit du vendredi à samedi, un équipage de trois pompiers a été agressé par une vingtaine de personnes à Nîmes, dans une ZUP.

Ils ont reçu des pavés et des cocktails Molotov sur le fourgon rapporte dimanche France Bleu Gard Lozère. “On a reçu des jets de parpaings et de cailloux au niveau du véhicule”, témoigne, Loïc Géraud, pompier professionnel qui faisait partie de l’équipage visé.

Les trois pompiers qui venaient d’intervenir sur un malaise à la ZUP Sud de Nîmes ont été appelés sur un feu de deux-roues en repartant. C’est là qu’ils ont été pris à partie par un groupe de jeunes.

Témoignages à lire sur franceinfo.

Hérault : un pompier grièvement blessé sur un feu

D’après les informations de nos confrères du Métropolitain, un sapeur-pompier volontaire du Sdis 34 appartenant au centre d’intervention et de secours de Nissan-lez-Ensérune, à l’ouest de Béziers a été blessé ce samedi soir en chutant dans un ravin profond d’une quinzaine de mètres, alors qu’il était engagé sur le feu de forêt sur la commune de Montouliers, dans le Minervois.

Il procédait au noyage d’une partie de la zone calcinée, après que l’incendie ait été fixé, quand le drame s’est produit. Le sapeur-pompier, dont l’âge n’est pas connu se déplaçait sur un terrain très escarpé, à la tombée de la nuit, lorsqu’il n’a pas vu le précipice.

Il est tombé une quinzaine de mètres en contrebas, sous les yeux de ses équipiers d’un camion-citerne feux de forêt -CCF- de la caserne de Nissan-lez-Ensérune engagé depuis l’après-midi. Il est sérieusement blessé.

Le Dragon 34 sur place

Ses collègues du groupe de secours en montagne, dont l’équipe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux sont sur place pour le secourir et le médicaliser. Selon nos informations, il souffre de fortes douleurs à la colonne vertébrale. Une opération de treuillage sera réalisée par l’hélicoptère de la Sécurité civile, le Dragon 34, qui est arrivé sur zone à 21h30.

Le sapeur-pompier qui serait conscient sera transporté au CHU de Montpellier.

Pompiers : un nouveau congrès, une nouvelle appli à télécharger

Pour la deuxième année consécutive, les sapeurs-pompiers de France sortent leur application mobile pour leur 124e congrès national. Facile d’utilisation, l’application est conçu pour les congressistes et visiteurs. Disponible sur Iphone, Android, et Windows phone, téléchargez l’appli sans plus attendre et rendez-vous du 11 au 14 octobre prochain à Ajaccio.

Notifications

Simple d’utilisation, cette appli vous permet de recevoir des notifications en cas de modifications de dernière minute !

Télécharger gratuitement l’application

Source : FNSPF.

Pompiers : un collectif de volontaires invité à la réunion nationale de la CGT des SDIS

Pour la première fois en France, un collectif de pompiers volontaires –le collectif CGT SPV des Pyrénées-Orientales– est invité à la grande réunion annuelle, de toutes les CGT des SDIS. “C’est une première, ça ne s’est jamais produit” se félicite un membre du bureau. Une invitation à laquelle répondra présent l’adjudant Frédéric Nussbaum, secrétaire général du collectif et pompier volontaire depuis 18 ans, afin de “pouvoir convaincre de l’utilité au sein des autres départements d’un collectif pour les SPV”.

Le collectif CGT SPV 66 a été créé fin 2016. Premier syndicat national de cette orientation dans les Pyrénées-Orientales, il regroupe des femmes et des hommes, du sapeur à l’officier.

“Nous sommes fiers d’être sapeurs-pompiers volontaires, de respecter les règles, d’effectuer avec dévouement nos missions et de travailler avec nos amis sapeurs-pompiers professionnels” – adjudant Frédéric Nussbaum, secrétaire général du collectif.

78% des pompiers sont volontaires

En France, la majorité des pompiers sont des volontaires. Selon les chiffres de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France -FNSPF-, 78% sont des volontaires, 17% sont des professionnels et seulement 5% sont des militaires.

“Nous ne souhaitons plus et ne pouvons tolérer la fragilité de notre statut qui conduit certains d’entre nous à être rabaissés, “placardisés” ou faire dormir nos collègues pompiers volontaires dans des casernes insalubres, comme celle de Mont-Louis en autre. Grace à notre intervention, nos collègues de la côte Vermeille ont aménagé dans une caserne convenable. Ceux du Barcarès vont aménager ce mois-ci, dans un bâtiment modulaire, en attendant le début de la construction d’une nouvelle caserne”  adjudant Frédéric Nussbaum.

Dans une lettre récemment diffusée sur les réseaux sociaux, le collectif dénonçait “que certains chefs de centre du SDIS des Pyrénées-Orientales” s’opposeraient “à l’affichage de la lettre d’information syndicale”, tout en rappelant l’article d’un décret datant du 3 avril 1985 qui stipule “les organisations syndicales déclarées … peuvent afficher toute information d’origine syndicale sur des panneaux réservés à cet usage en nombre suffisant et de dimensions convenables et aménagés de façon à assurer la conservation des documents”.

Une bonne entente entre professionnels et volontaires

“Contrairement à d’autres départements, dans les Pyrénées-Orientales, les CGT des professionnels et des volontaires s’entendent très bien” indique à notre rédaction l’adjudant Frédéric Nussbaum, tout en rappelant que la grande majorité des professionnels disposent d’un double statut (professionnel et volontaire).

Amiens : Plan ORSEC NoVi déclenché suite à l’effondrement de la barrière d’une tribune

Le match de ligue 1 Amiens-Lille a été interrompu à la 16 ème minute suite à un grave accident ce samedi soir.

Une barrière de la tribune visiteurs du stade d’Amiens s’est écroulée, ce qui à provoqué la chute de 2 mètres pour plusieurs dizaines de supporteurs.

29 personnes ont été blessées, plusieurs victimes ont été transportées au CHRU d’Amiens dont 5 urgences absolues.

Le plan ORSEC (Organition de la Réponse de SÉcurité Civile) annexe Novi (Nombreuses Victimes) a été déclenché pour coordonner les secours et la prise en charge des victimes.

Les secouristes associatifs, les sapeurs-pompiers, les CRS et les policiers sont arrivés rapidement  afin de prodiguer les premiers  secours.

Le match a définitivement été arrêté par le délégué de la ligue après consultations des deux clubs mais pourrait se jouer à huis clos dimanche.

Le procureur d’Amiens annonce l’ouverture d’une enquête de flagrance pour “blessures involontaires”

 

Côtes d’Armor : Les syndicats de sapeurs-pompiers inquiets par la baisse des effectifs nocturnes

Face au manque de sapeurs-pompiers volontaires, un projet de réorganisation des effectifs opérationnels prévoit une réduction du nombre de pompiers de garde et d’astreinte dans plusieurs centres d’incendie et de secours entre 22 h et 7 h du matin.

Le syndicat CGT du SDIS 22 estime que “la direction en profite pour faire des économies” et redoute une dégradation de service.

Le colonel S. Morin, directeur départemental, assure qu’il n’est pas question de réduire le nombre de sapeurs-pompiers (professionnels et volontaires) dans le département.

La réorganisation devrait être présentée au conseil d’administration du SDIS vendredi 6 octobre.