Lot : une manoeuvre “SMV” d’envergure

C’est un exercice « Situation avec Multiple Victimes (SMV)» d’envergure auquel ont participé, jeudi 5 octobre dernier, sur le site de Viroulou près de Gramat, une cinquantaine de Sapeurs-Pompiers de l’Unité Territoriale d’Incendie et de Secours de Gourdon ainsi qu’une quinzaine de «plastrons» (figurants-victimes).

Il faut bien dire que le Capitaine Mickaël Desbruères, Chef de UTIS de Gourdon et responsable de l’exercice et son adjoint le Lieutenant Jack De Sousa, organisateur,  avaient concocté un scénario pour le moins catastrophique… Tenu secret des intervenants, ils ont imaginé une manifestation d’opposants à un projet qui va bien vite déraper. En effet, les manifestants en colère mettent, vers 19H, le feu à un véhicule puis, une voiture folle lancée sur la foule percute de nombreux manifestants avant de finir sa course encastrée dans un poteau électrique en tentant de prendre la fuite.

Les premiers moyens engagés sur un feu de voiture vont rapidement se rendre compte qu’à quelques centaines de mètre de là, plusieurs victimes du véhicule fou ont besoin d’aide et que les  occupants de ce dernier sont dans un état grave.

L’intervention monte rapidement en puissance avec l’engagement de la chaîne de commandement et de moyens dimensionnés pour la prise en charge simultanée du feu, des victimes au sol et des accidentés de la route.

Un Poste de Commandement de Colonne (PCC) est activé sur site afin de coordonner les moyens matériels et humains.

Confrontés à une situation avec multiple victimes (une quinzaine en tout), une structure modulaire gonflable est installée sur site faisant office de Point de Rassemblement des Victimes (PRV).

Chaque victime, maquillée au préalable pour donner plus de crédit à l’exercice possède sur elle une fiche faisant état de ses lésions et de ses constantes. 

Leur tri et leur prise en charge par ordre de priorité s’opèrent et les équipages affluent au PRV afin que le pool d’infirmières puisse prendre en charge les cas les plus graves et les faire évacuer vers les hôpitaux.

En milieu de soirée, le bilan définitif communiqué par le PC fait état d’une personne décédée et de 14 blessés à des degrés divers.

Cet exercice aura satisfait tant les organisateurs que les participants compte tenu de la variété des missions contenues dans le scénario.

Il aura mobilisé une vingtaine de véhicules et une cinquantaine de Sapeurs-Pompiers en provenance des Centres d’Incendie et de secours des Quatre Routes, Cahors, Cazals, Gourdon, Gramat, Labastide-Murat, Martel, Salviac, Souillac, Figeac et Vayrac-Bétaille à laquelle il convient d’ajouter une quinzaine de victimes (dont plusieurs Jeunes Sapeurs-Pompiers du Lot).

Cellule Communication des Pompiers du Lot

Crédit Photo : © François Gomez – Les Pompiers du Lot 

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hautes Pyrénées : révélations de l’enquête concernant le crash de hélicoptère de la gendarmerie

Ce lundi, le bureau enquêtes accidents (BEA) défense air a rendu son rapport sur le crash d’un hélicoptère de la gendarmerie ayant fait quatre mort (Le pilote, le co-pilote et deux gendarmes du PGHM) le 20 mai 2016  dans le massif du Vignemale (65).

L’enquête a révélée qu’une erreur de pilotage aurait été commise et que les conditions météo étaient défavorables (basse visibilité, neige, difficulté d’évaluation des distances et du diamètre rotor).

L’hélicoptère de la gendarmerie nationale (EC145 ou BK117-C2) apportait son soutien au peloton de gendarmerie de haute montagne lorsqu’il s’est crashé à 3150 mètres d’altitude.

Les quatre gendarmes, âgés de 43 à 49 ans, étaient tous pères de famille.

Le ministre de l’Intérieur affirme que les policiers hors service “resterons armés”

Selon Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, les policiers “resteront armés” hors service même en dehors de l’état d’urgence.

Le sujet avait été remis en question samedi soir après le triple meurtre commis par un policier avant qu’il se suicide.

Lors d’une interview dans l’émission Questions politiques diffusée sur France Info, France Inter et Le Monde, Gérard Collomb a déclaré que les policiers hors service “resteront armés il n’y a pas de problème”

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, les forces de l’ordre avaient obtenu le droit de garder leur arme de service en permanence.

Pour porter leur arme hors service, ils doivent en faire la déclaration et avoir effectué au moins trois séances d’entraînements de tir par an.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé l’importance de la responsabilité des chefs de service . “Vous êtes face à des contradictions qu’il faut savoir gérer. Cela demande beaucoup d’attention des cadres dirigeants de la police”.

New-York : Un incendie mobilise plus de 300 pompiers

Ce vendredi, à 15 heures (heure locale), un incendie s’est déclaré à l’intérieur d’un immeuble de 6 étages dans le quartier de Hamilton Heights à  New-York City.

L’incendie a commencé dans un petit appartement d’angle au dernier étage avant de se propager à 41 appartements, aidé par un vent à 40Km/h.

Le niveau de l’intervention est rapidement monté à 6 alarmes.

Plus de 300 pompiers du célèbre Fire Department New-York ont été mobilisés afin de venir à bout des flammes.

Quatre pompiers et un civil sont atteints de blessures non mortelles.

A 17 heures, le feu n’était toujours pas sous contrôle, la toiture et les combles  se sont effondrées.

La police a fermée la circulation autour de quelques blocs entourant le bâtiment en feu. 

Vidéo: l’équipage de Ladder 47 (Échelle 47) sauve un chien de l’incendie.

©FDNY