Un nouveau directeur pour la sécurité civile

CRISES. Un ancien officier de gendarmerie sera à la tête des sapeurs-pompiers et plus largement directeur de l’organisation des secours en France, dès le 13 mars prochain.

Jacques Witkowski, 54 ans, préfet de la Manche depuis janvier 2016 a été nommé, ce vendredi, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.

Saint-Cyrien (promotion lieutenant-colonel Gaucher, celle du major général Christian Rodriguez, du général Patrick Valentini, commandant de la Guyane, du général Simon-Pierre Baradel, commandant des écoles, du général Laurent Tavel, directeur du soutien et des finances), il a été commandant d’un groupe de pelotons mobiles en Martinique, commandant d’une compagnie en Vendée,  et, en 1996,  commandant militaire de l’Hôtel Matignon avec le grade de chef d’escadron.

Deux échelons

Après avoir intégré la préfectorale, il a débuté sa carrière comme directeur du cabinet du préfet des Côtes-d’Armor, puis a été directeur du cabinet du préfet de la région Réunion, préfet de la Réunion,  directeur de cabinet de la directrice des affaires politiques, administratives et financières au secrétariat d’Etat à l’outre-mer, sous-préfet de Sélestat-Erstein , secrétaire général de la Polynésie française, secrétaire général de la préfecture du Finistère, secrétaire général de la préfecture du Pas-de-Calais et préfet de Mayotte.

Il  été ensuite nommé en 2014 directeur de cabinet de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin. Il est chevalier  de l’Ordre National du Mérite,  chevalier de la Légion d’honneur et titulaire de la médaille de la défense nationale.

La Sécurité civile est divisée en deux échelons :

Les sapeurs-pompiers -volontaires et professionnels- sont rattachés aux services départementaux d’incendie et de secours, les Sdis qui sont des établissements publics autonomes à l’échelle du département.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité Civile : Les titulaires du permis B pourront conduire des véhicules jusqu’à 5.5 Tonnes avec une formation de 7H

La conférence nationale des services d’incendie et de secours a été organisée le 29 novembre 2017 au ministère de l’Intérieur.

Un avis favorable a été émis conformément à la dérogation autorisée par la directive européenne 2006/126/CE du 20, les acteurs de sécurité civile (sapeurs-pompiers, militaires, démineurs et bénévoles des associations agrées de sécurité civile).

Les détenteurs du permis B aurait ainsi la possibilité de conduire des véhicules de plus de 3.5 Tonnes sans excéder 5.5 Tonnes si ils suivent une formation spécifique d’une journée (7H).

Pour les sapeurs-pompiers, la seule visite médicale avec un médecin du service départemental d’incendie et secours sera suffisante pour la conduite des véhicules de secours et d’assistance aux victimes, le permis sanitaire (permis vert) ne sera donc pas obligatoire.

Ces mesures sont qualifiées d’ “opportunes” par la fédération nationale des sapeurs pompiers de France qui souhaite favoriser l’engagement des sapeurs pompiers volontaires.

Hausse du budget pour les forces de l’ordre et la sécurité civile en 2018

L’Assemblée nationale a voté 1,5 % de hausse pour le budget 2018 de la mission sécurité.

En 2018, le ministère de l’Intérieur va organiser un concours de sapeurs-pompiers professionnels et recruter 1.000 policiers, 500 gendarmes et 400 personnels de la DGSI, ainsi que l’effectif nécessaire afin de former la police de sécurité du quotidien.

Pour la rénovation des commissariats et des brigades, la hausse sera de 5,4 % pour la police nationale et 9 % pour la gendarmerie.

Le budget de la sécurité civile servira au renouvellement de la flotte d’avions bombardiers d’eau et un amendement du gouvernement prévoit de verser des indemnités aux personnels impliqués dans la gestion des ouragans ayant frappé les Antilles françaises.

L’autre amendement adopté concerne l’obligation de gratuité des péages autoroutiers pour tous véhicule d’intérêt général prioritaire se rendant en intervention. Auparavant, la gratuité des péages se faisait au bon vouloir des sociétés d’autoroutes.

Nîmes : portes ouvertes au groupement hélicoptère de la sécurité civile

Retrouvez ci-dessous les photos et vidéos réalisées par notre équipe lors des portes ouvertes au groupement hélicoptère de sécurité civile à Nîmes-Garons :

(Sur mobile cliquer sur l’image pour accéder à la galerie photo)60 ans du GHSC

Pour fêter ses 60 ans, le groupement hélicoptère de la sécurité civile a organisé un journée portes ouvertes au centre de maintenance de ses hélicoptères ce samedi 21 octobre.

Au cours de la journée, les démonstrations aériennes et terrestres des sapeurs-pompiers, unités militaires de la sécurité civile, avions bombardiers d’eau de la sécurité civile et des hélicoptères de la gendarmerie, de la marine nationale, des douanes et de la sécurité civile se sont succédées.