Le pompier de Paris blessé sur le feu de Choisy-le-Roi est décédé

Le sergent Jonathan Lassus-David qui a été grièvement blessé alors qu’il intervenait sur un important incendie à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), mercredi dernier, est décédé des suites de ses blessures, d’après nos informations. Le pompier décédé appartenait à la première équipe d’intervention, du centre de secours de Choisy, de la 22e compagnie d’incendie et de secours et du 2e groupement d’incendie et de secours de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Dans un communiqué, la BSPP indique : “Il est mort au feu alors qu’il accomplissait sa mission exigeante de soldat du feu. Son action a contribué à l’évacuation d’habitants qui auraient pu être victimes de ce sinistre. Une fois encore, la BSPP a payé un lourd tribut dans sa mission quotidienne de protection de la population”. Selon nos informations, le sergent Jonathan Lassus-David, pacsé et père de famille, était originaire d’Oloron-Sainte-Marie, une commune des Pyrénées-Atlantiques. En juin 2011, il avait été médaillé pour acte de courage et de dévouement, pour avoir participé le 14 août 2010, au secours périlleux d’un homme de 32 ans enseveli au fond d’un puits, sur la commune de Castel-Sarrazin, dans les Landes.

Une série noire

Il s’agit du quatrième sapeur-pompier mort en service commandé depuis le début 2018. En effet, le 5 janvier dernier, à l’âge de 64 ans, le caporal-chef Robert Sandraz, sapeur-pompier du corps départemental de Savoie, a été emporté par les eaux, lors d’une opération de secours et de mise en sécurité. Le 7 janvier, le caporal Jonathan Cottrez, âgé de 32 ans, et le 1ère classe Arnaud Dauchy, âgé de 20 ans, tous deux sapeurs-pompiers du corps départemental du Pas de Calais, sont décédés, alors qu’ils intervenaient sur un important incendie d’habitation où se trouvaient quatre personnes.

Val de Marne : trois pompiers blessés dans un incendie

Ce mercredi matin vers 4:00 les sapeurs-pompiers de Paris ont été alerté pour un incendie dans un parking sous terrain de Choisy le Roi.

120 soldats du feu ont été mobilisé pendant 8H afin d’explorer 2 000 m2 répartis sur 2 niveaux.

Pendant cette intervention, un pompier a été victime d’un malaise cardiaque, il a rapidement été pris en charge par l’équipage d’une ambulance de réanimation des pompiers de Paris. Son pronostic vital n’est plus engagé.

Le Dr Patrick Hertgen, médecin colonel, vice-président de la fédération des sapeurs-pompiers de France chargé du secours à personnes et du service de santé, a ainsi rappelé l’importance du soutien opérationnel apporté par le service de santé et de secours médical.

Deux autres pompiers ont été légèrement blessés.

Val d’Oise : quatre policiers agressés lors d’un contrôle

Vendredi soir, quatre policiers ont contrôlé un véhicule en stationnement dans le quartier Val Notre Dame à Argenteuil.

En effectuant des palpations sur les 3 occupants du véhicule, les forces de l’ordre ont trouvé du matériel utilisé par les trafiquants de drogue.

Un attroupement d’une quarantaine d’individus s’est rapidement formé autour des policiers qui ont reçu des coups.

Un policier s’est fait casser un doigt, il a 30 jours d’ITT. Un autre a été blessé à la tête, il a 10 jours d’ITT.

Les forces de l’ordre ont interpellé 4 agresseurs.

Les syndicats de policiers prévoient un rassemblement mardi 9 janvier devant les commissariats afin de dénoncer les violences contre la police.

 

Le père du meurtrier de Xavier Jugelé en garde à vue pour avoir glorifié l’acte de son fils

Selon le Point, le père de Karim Cheurfi, assassin du policier Xavier Jugelé » a été interpellé après avoir « glorifié » et « justifié » l’acte odieux de son fils ».

Selon les informations du journal, l’homme, sous l’effet de la consommation d’alcool, s’était « déjà rendu de lui-même au commissariat pour proférer des propos qui relèvent de l’apologie d’acte de terrorisme et menacer de mort les policiers de permanence ce soir-là. » La seconde fois, il « a donné raison à son fils d’avoir tué un policier alors qu’il faisait l’objet d’un contrôle routier ». Les policiers ont donc décidé de le placer en garde à vue et il devait être présenté à un juge dans la foulée.

Xavier Jugelé a été assassiné par Karim Cheurfi le 21 avril 2017 sur les Champs Elysées. Le policier était membre de Flag!, l’association des policiers et policières LGBT. Lors de l’hommage national qui lui avait été rendu le 25 juillet, son compagnon, Etienne Cardiles, avait prononcé un discours fort et digne, qui avait ému la France entière.

Video

Paris : une policière disparait lors d’un exercice dans la seine

Une opération de sauvetage est en cours dans la Seine après la disparition d’une fonctionnaire de police dans le fleuve ce vendredi. Cette disparition mobilise de nombreux moyens qui ont nécessité la sécurisation du secteur proche de Notre-Dame.

L’accident s’est produit lors d’un exercice commun entre les pompiers et les policiers de la brigade fluviale de la préfecture de police de Paris.

Depuis lundi, le niveau de la Seine a monté pour atteindre 3,06 mètres ce vendredi après des pluies importantes et le passage de la tempête Eleanor.

Tempête Eleanor : les secours sont fortement sollicités

ENEDIS a annoncé à l’agence France-presse que 200 000 foyers étaient privés d’électricité ce mercredi matin à 9:00.

Les interventions diverses (bâchage, protection, balisage, dégagement, tronçonnage…) se multiplient pour les secours de Normandie, Île de France, Hauts de France et Grand Est.

Plusieurs SDIS sont passés en opérations multiples.

Limitez vos déplacements

Ne vous refugiez pas sous les arbres

Contactez les secours uniquement en cas d’urgence

 

 

Val de Marne : Deux policiers agressés dans la nuit du nouvel an

Ce dimanche soir, vers 22:30, deux policiers ont été violemment agressés par un groupe d’individus à Champigny sur Marne (94).

Après être intervenus dans un logement pour une soirée ayant dégénérée, les forces de l’ordre ont reçu des projectiles avant d’être pris à partie.

Deux policiers ont grièvement été blessés. Ils écopent de 10 et 7 jours d’interruption totale de travail.

Deux individus ont été interpellés puis placés en garde à vue.

Le président de la République, Emmanuel Macron, et le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, ont  réagi sur  Twitter :

Video

Yvelines : le ministre de l’Intérieur est allé à la rencontre des gendarmes

Dans les Yvelines, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb est allé à la rencontre des forces de la gendarmerie, mobilisées pour les fêtes de fin d’année, chargées de la sécurisation des infrastructures de transports publics et des contrôles routiers.

“Sur le terrain, aux côtés de nos forces de @Gendarmerie dans les Yvelines : comme partout dans notre pays, la mobilisation est totale pour que la #SaintSylvestre reste un moment populaire et festif” a-t-il twitté.

Video

Sécurité routière : l’appel à la vigilance de Jehanne Collard

“Les fêtes de fin d’année risquent d’aggraver le bilan humain désastreux de la sécurité routière. Les campagnes de prévention semblent impuissantes à enrayer la hausse du nombre de victimes”, précise Maître Jehanne Collard, avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route.

“Les Français, sans doute obsédés par la menace terrorisme, n’ont plus conscience des dangers quotidiens. Un homme de 68 ans prend le volant sous alcool et cannabis. Il tue deux innocents dont une enfant sans provoquer la moindre émotion. Dans le même temps des dizaines de milliers de personnes se mobilisent pour défendre un chauffeur de bus scolaire impliqué sans connaitre les détails de l’enquête sur la mort des six enfants de Millas. Il est temps que les pouvoirs publics mettent un terme à cette inquiétante dérive. Il est temps de remobiliser l’opinion contre les comportements criminels sur la route. J’attends beaucoup des décisions qui doivent être annoncées en janvier” a-t-elle précisé à Secours Info.

La barbe chez les pompiers : un risque certain et une loi très claire

Dommage pour le “look”, mais heureusement pour des raisons de sécurité. Un pompier barbu s’expose à des risques et c’est ce qui pousse de plus en plus de SDIS à hausser le ton contre cette mode. Ces derniers temps, une note de service a même été diffusée dans des casernes de pompiers, en Belgique. Elle rappelle les spécifications des constructeurs de masques qui… insiste sur le fait que les grosses barbes peuvent entraver l’étanchéité des masques et donc leur efficacité.

Via une note diffusée début novembre dans toutes les casernes de l’Oise, les pompiers ont reçu l’interdiction de développer leur pilosité faciale. Cette dernière entraverait le bon usage de masques respiratoires. Une décision que ne comprenait pas Yannick Ruaux, président du syndicat autonome 60, “notre fournisseur de masques nous autorise à porter la barbe. Même en cas de fuite, on risque une surconsommation d’oxygène, mais en rien un danger immédiat”, a-t-il précisé à nos confrères du Courrier Picard.

Plusieurs réactions pointaient du doigt cette mesure, notamment sur les réseaux sociaux. Pourtant, même la loi, dans un arrêté du 8 avril 2015 stipule, “le rasage est impératif pour la prise de service ; dans le cas particulier du port de la barbe ou de la moustache, celles-ci doivent être bien taillées et permettre une efficacité optimale du port des masques de protection”. Si la sécurité commence par l’information, elle n’a pas de prix.