Paris : un militaire de l’opération Sentinelle agressé au couteau

Ce vendredi matin vers 6H30, un militaire de l’Opération Sentinelle a été attaqué par un homme armé d’un couteau à la station de métro Châtelet -Les Halles.

Lors d’une patrouille de la mission vigipirate, un individu est arrivé dans le dos d’un militaire en tenant des propos islamiques, il a tenté de l’atteindre à la gorge avec un couteau.

Les militaires l’ont rapidement interpellé, il n’y a aucun blessé.

L’agresseur était connus des services de police depuis 2008, il avait fait parti d’une association qui soutient l’islamisme radical.

La sous-direction anti-terroriste à été saisie, les policiers du 36 quai des orfèvres sont chargés de l’enquête.

IRMA : Les secours métropolitains attendus aux Antilles

L’ouragan IRMA a fait au moins 4 morts et 50 blessés et il a détruit 95% les îles de St Martin et St Barthélémy, la Guadeloupe a également été touchée.

Des gendarmes ont décollé direction les Antilles Françaises afin de sécuriser les îles en luttant contre les pillages, parmi eux 20 militaires font parti de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale leur but sera de procéder à l’identification des victimes.

De nombreux sapeurs-pompiers venant de toute la métropole et des sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité-civile auront pour mission de porter secours aux sinistrés.

Basée en Martinique, la frégate “Ventose” de la Marine Nationale apporte également de la nourriture et de l’eau aux sinistrés.

Des associations agrées de sécurité civile et humanitaires vont aussi apporter leur soutien.

Sur le web, les volontaires de l’association VISOV sont à pieds d’oeuvre depuis mercredi soir. Cette équipe que l’on qualifie souvent de “pompiers virtuels” a notamment mise en place un formulaire de recherches de personnes afin de faciliter le recensement des personnes recherchées.

Paris : un militaire de l’opération Sentinelle se donne la mort avec son Famas

Le drame a eu lieu dans les locaux de la Marine nationale, selon une information exclusive de nos confrères du Parisien.

Un militaire de l’opération Sentinelle a pris son Famas de calibre 5.56mm, a placé le canon au niveau de sa tête et a tiré. Âgé de 26 ans, il s’est donné la mort vendredi soir peu avant minuit. Ses camarades ont tenté de le ranimer, en vain. Son décès a été prononcé par le médecin du Samu une heure plus tard.

Les faits se sont déroulés dans les locaux de la Marine nationale, rue Saint-Dominique où le soldat de l’opération Sentinelle se trouvé. Le jeune militaire était seul dans sa chambre située au 2e étage. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale.

La vie des soldats de l’opération sentinelle au quotidien

SÉCURITÉ. 7’000 soldats sont mobilisés dans toute la France pour l’opération Sentinelle. Souvent sollicités, ils vivent loin de leur famille. Des épouses de soldats appellent d’ailleurs ce samedi à manifester pour protester contre les conditions de travail de leur conjoint.
Ce reportage est issu du journal télévisé de 20h du 24 août 2017 présenté par Julien Arnaud sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20h du 24/08/2017 des sujets sur l’actualité, des reportages en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des  Français.

Levallois Perret (92) : Six militaires de l’opération sentinelle attaqués par un véhicule

Ce matin à 7h55, des militaires de l’opération Sentinelle ont été percutés par un véhicule sur la place de Verdun à Levallois-Perret.
Parmi les six blessés, deux soldats ont été grièvement blessé mais leur pronostic vital n’est pas en danger. Ils ont été transporté dans dans les hôpitaux Percy et Bégin.


Florence Parly, ministre des Armées, condamne “avec la plus grande fermeté cet acte lâche”, elle apporte “tout son soutien aux blessés, ainsi qu’à leurs camarades et à leurs familles”. “L’enquête en cours déterminera ses motivations et les circonstances dans lesquelles il a agit” .

Une enquête en flagrance “tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en lien avec une entreprise terroriste criminelle”  à été ouverte par la sous-direction anti-terroriste.

La direction régionale de la police judiciaire, la direction centrale de la police judiciaire et la direction générale de la sécurité intérieure se chargent de cette enquête.

Un homme a été interpellé vers 13H30 sur l’autoroute A16 au niveau de Marquise, il se déplaçait dans une BMW Série2 noire. L’arrestation a été menée par les BRI de Lille et de Rouen. Des coups de feu ont été échangé au cours de l’interpellation.
Le suspect de 37 ans a été touché par balles 5 fois, il a été évacué vers un centre hospitalier. Un policier de la BRI a été touché à la cuisse, ses jours ne sont pas en danger.

 

Mort accidentelle d’un soldat français au Mali

Un soldat français a été tué accidentellement au Mali, dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’une opération aéroportée effectuée dans la région d’Almoustarat, dans le nord-est du pays, a annoncé l’Elysée dans un communiqué publié dimanche.
“Le Président de la République a appris avec tristesse la mort accidentelle la nuit dernière au Mali d’un soldat du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers”, indique la présidence française. Emmanuel Macron “salue la mémoire de ce miliaire français tué dans l’accomplissement de sa mission pour la défense de notre pays et la protection de nos concitoyens” et “adresse ses sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses frères d’armes”. Également, il “exprime sa confiance et sa fierté aux militaires français qui combattent avec courage les groupes armés terroristes au Sahel” et “réitère le soutien de la France au Mali et à la force des Nations unies pour la mise en oeuvre de l’accord de paix”.

Eure (27) : Création d’un escadron franco-allemand à la base aérienne 105

En début de semaine Jean-Yves Le Drian (ministre de la Défense) et la ministre allemande, Ursula Von der Leyen, se sont rendu à Berlin afin de signer un accord intergouvernemental sur la création d’une unité tactique franco-allemande à la B.A. 105

Cet escadron franco-allemand sera opérationnel d’ici 2021, il réunira environ 200 aviateurs dont une majorité d’allemands. Le commandant de cette flotte aérienne sera un officier français et il sera assisté d’un adjoint allemand.

L’objectif de cette unité commune est de mutualiser les coûts d’exploitation et de maintenance des avions C-130J (Hercules) que les deux pays ont prévus d’acheter afin de remplacer les C-160 (Transall).

Un maximum de 12 avions pourrait équiper cet escadron, les premiers appareils pourraient être livrés dès la fin 2017.

Le ministre de la défense se félicite de cette union « C’est une sacrée avancée et un changement qualitatif essentiel dans la coopération militaire franco-allemande », il assure également que les deux pays devront « se porter mutuellement assistance en cas de crise et de produire des effets de synergie ».

 

Il existe déja quelques collaborations étrangeres avec l’Armée de l’Air:

  • un escadron de formation franco-belge à Cazaux
  • une unité de formation de Qatari à Mont-de-Marsan
  • un officier allemand est basé à Orléans et travail sur l’A400M
  • un officier français est basé en Allemagne et travail sur l’A400M

Vigipirate : Sécurité renforcée dans les transports d’Ile-de-France

Le ministère de l’Intérieur a publié ce lundi un communiqué de presse suite aux événements survenus dans le métro de Saint-Petersbourg.

Ce communiqué précise que Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur, a redéployé les moyens de sécurité dans les transports en commun d’Ile-de-France.

Face à des menaces terroristes très élevées, le gouvernement veut prendre toutes les mesures qui s’imposent pour protéger les français.

La vigilance est maximale et la mobilisation des forces de l’ordre et des forces armées engagées dans l’opération Sentinelle est totale.

Innovation : un drone compact et gonflable pour les forces spéciales

C’est une invention française à l’initiative de deux étudiants à l’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace. Il s’agit d’un drone ayant une structure en croix, gonflable et résistant à l’eau. Son autre atout se situe dans sa compacité, en effet ayant une envergure d’un mètre déployé il ne fait qu’une vingtaine de centimètres lorsqu’il est replié.

Ayant une autonomie d’une trentaine de minutes, il dispose de la particularité de pouvoir être mis en oeuvre rapidement, simplement ainsi que par une seule personne.

Ipso facto, cette invention a attiré l’attention des forces spéciales et plus particulièrement des commandos marine afin de réaliser des missions de reconnaissance à faible distance.

Armée : exercice à la gestion de crise en cyberdéfense

Depuis le 20 mars jusqu’au 31 mars, l’exercice interarmées DEFNET a pour but de s’entrainer comme chaque année depuis 4 ans dans le cadre de la cyberdéfense. Il a pour objectif de rendre plus efficace le déploiement des unités opérationnelles afin de contrer une menace informatique.

Elle rassemble 155 militaires et 240 étudiants, la montée en puissance de l’espace numérique est un enjeu stratégique pour l’armée de terre qui détient a ce titre d’unité spécialisée dans ce domaine à l’instar de la 785e compagnie de guerre électronique (785e CGE) et de la 807e compagnie de transmissions (807e CT).

Cette volonté de bénéficier de cadres compétents et opérationnels s’inscrit aussi dans la formation, de nouveaux stages sont ainsi proposés à l’École des transmissions de Cesson-Sévigné ainsi qu’aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Un BTS Systèmes Numériques Option Informatique et Réseaux (BTS SN IR) est par ailleurs disponible au lycée de Saint-Cyr-l’École.

La cyberprotection est aussi une des idées directrices du programme SCORPION initié en 2014 où un équipement de plus en plus connecté implique un haut niveau de sécurité informatique.

 

Crédit photo : Armée de terre 2017