Photos : journées du patrimoine 2017

Retrouvez ci-dessous les photos réalisées par nos équipes lors des journées du Patrimoine 2017 :

(Sur mobile cliquer sur l’image pour accéder à la galerie photo)

Journées du Patrimoine 2017

Les photos de notre seconde équipe via ce lien :  JEP 2017



Samedi, nos équipes se sont rendu simultanément au ministère de l’Intérieur et au service de secours du Duplex A86, puis dans deux centres de secours des pompiers de Paris, les casernes « Boursault » et « Ménilmontant ».

Dimanche, nous avons commencé la journée par l’héliport de Paris avant de se rendre a la préfecture de police et la compagnie motocycliste, nous avons ensuite fini ces journées de patrimoine par le musée de la préfecture de police.

Yvelines : deux polices municipales fusionneront en 2018

Le 1er janvier 2018, les villes d’Epône et de Mézières-sur-Seine fusionneront leurs services de police municipale, cette alliance sera une première dans ce département francilien.

Les policiers pourront patrouiller sur les deux territoires sans frontières administrative entre ces deux communes. En 2018, six policiers municipaux équipés d’armes à feu assureront la sécurité publique. Cette fusion a également pour objectif de réduire les coups financiers de fonctionnement.

IRMA : Les secours métropolitains attendus aux Antilles

L’ouragan IRMA a fait au moins 4 morts et 50 blessés et il a détruit 95% les îles de St Martin et St Barthélémy, la Guadeloupe a également été touchée.

Des gendarmes ont décollé direction les Antilles Françaises afin de sécuriser les îles en luttant contre les pillages, parmi eux 20 militaires font parti de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale leur but sera de procéder à l’identification des victimes.

De nombreux sapeurs-pompiers venant de toute la métropole et des sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité-civile auront pour mission de porter secours aux sinistrés.

Basée en Martinique, la frégate « Ventose » de la Marine Nationale apporte également de la nourriture et de l’eau aux sinistrés.

Des associations agrées de sécurité civile et humanitaires vont aussi apporter leur soutien.

Sur le web, les volontaires de l’association VISOV sont à pieds d’oeuvre depuis mercredi soir. Cette équipe que l’on qualifie souvent de « pompiers virtuels » a notamment mise en place un formulaire de recherches de personnes afin de faciliter le recensement des personnes recherchées.

Maine-et-Loire : un policier à moto se tue dans un accident

POLICE NATIONALE. L’accident s’est produit peu avant 19h30, samedi soir à Angers, dans le Maine-et-Loire. Un fonctionnaire de la police nationale est décédé dans l’exercice de ses fonctions au cours d’un accident de la route. Le policiers qui était âgé de 43 ans, circulait seul à moto lorsqu’il a été heurté par un véhicule. Malgré l’intervention des secours, il n’a pu être sauvé.

D’après les premiers éléments de l’enquête, le motard tentait de dépasser une voiture lorsque celle-ci a changé de direction, selon nos confrères de Ouest-France. Son équipier se trouvait à quelques mètres de là, en train de regonfler les pneus de son engin.

Rennes : Création de la nouvelle brigade numérique de la gendarmerie

 La nouvelle brigade numérique nationale de la gendarmerie sera inaugurée à Rennes en 2018 afin de répondre en ligne aux demandes du public via les réseaux sociaux et un site web.

Cette brigade sera composée d’une vingtaine de militaires.

Pour le Général Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, le but sera « d’avoir de vrais gendarmes, des professionnels qui répondent aux questions de la population ».

Pour toutes les situations urgentes il faudra continuer de contacter le 17  .

Read more

Aisne : Trois gendarmes agressés en intervention

Vendredi soir, les gendarmes sont intervenus pour des représailles après une tentative de meurtre dans le quartier de Blangy à Hirson.

A leur arrivée sur les lieux, la patrouille constituée de 3 gendarmes s’est fait agressée.

Un militaire souffre d’un traumatisme crânien avec 12 jours d’interruption totale de travail . Ses 2 collègues sont plus légèrement blessés, l’un s’est fait mordre et l’autre s’est pris un coup dans le nez.

Le PSIG, la brigade de recherche et les gendarme de Vervins ont rapidement rejoint leurs collègues d’Hirson afin de leurs porter assistance.

La victime de la tentative de meurtre à reçu 17 éclats de plomb et ses deux agresseurs ont été jugés en comparution immédiate. Ils ont été condamnés à deux ans de prison.

Une nouvelle arme pour la police ferroviaire

Les 3’000 agents de la surveillance générale -SUGE-, le service de la police ferroviaire de la SNCF, devraient être équipés d’une nouvelle arme dès l’année prochaine, d’après nos confrères d’Actu17.fr.

De même source, ce changement interviendrait en raison « d’un parc vieillissant qui nécessite beaucoup d’entretien, une contraignante importation des Etats-Unis des cartouches, ainsi qu’une menace terroriste toujours plus présente ». De quoi remettre en question l’actuel revolver à cinq coups.

La nouvelle arme qui devrait équiper prochainement les agents de la SUGE, serait le pistolet automatique SIG Sauer P320, avec un chargeur de 15 cartouches.

Formation commune entre la gendarmerie et la guardia civil

Mercredi 23 août, un arrangement administratif sur l’approfondissement de la coopération franco-espagnole à été signé entre la gendarmerie nationale et la guardia civil.

Les deux forces de sécurité ont créées une formation commune d’une durée de neuf mois.

120 gendarmes formés en Espagne

De début octobre à fin juin, 120 élèves-gendarmes français rejoindront ceux de la guardia à Valdemoro (Espagne) afin de suivre la même formation. Au programme 900 heures de cours partagés, dont 250 heures de cours de langue.

 

Un syndicat de police estime que cette formation coûtant 1.5 millions d’euros est démesurée.

Si ce projet est une réussite, de nouveaux partenariats pourront être organisés avec d’autres forces de sécurité européennes

Un policier sauve une personne de la noyade à Triel-sur-Seine

Marvin, un fonctionnaire de la police nationale de 26 ans, s’est jeté sans hésiter dans le fleuve la Seine pour venir en aide à une femme qui tentait de mettre fin à ses jours. Celle-ci à été finalement sortie des eaux par un plongeur des sapeurs-pompiers.

Les faits 

Il était environ 19 heures ce mercredi, sur les quais Aristide Briand à Triel-sur-Seine, dans les Yvelines, quand des témoins aperçoivent une femme d’une quarantaine d’années ce jeter dans la Seine et s’y laisser emporter.

Le policier de Triel-sur-Seine alerté des faits a plongé immédiatement dès sont arrivée sur les lieux dans une patrouille de police-secours.

« Elle se trouvait à environ 300 mètres de l’endroit où j’ai plongé. On ne voyais que sa tête dépasser. Le problème, c’était les algues qui m’empêchaient d’avancer. J’ai dû nager un peu sur le dos au début », raconte le fonctionnaire à nos collègues du journal  » Le Parisien ».

Tandis que Marvin est en train de secourir la victime, ses collègues le suivent sur la rive pour garder un contact visuel en attendant les plongeurs des sapeurs-pompiers.

L’arrivée des plongeurs

Le plongeur, le sergent-chef Matthieu, prend le relais du policier. Équipé d’une combinaison idoine, ce dernier ramène sans difficulté la victime sur la rive, où la femme confiera avoir bu de l’alcool mélangé à des médicaments. Victime d’une légère hypothermie, elle a été transportée à l’hôpital de Poissy.

Remerciement

Dès sa sortie d’hôpital, la quadragénaire s’est présentée au commissariat où travaille Marvin, pour le remercier. « Ce n’est pas tous les jours qu’on nous remercie pour notre travail: ça fait toujours plaisir. J’étais surtout heureux de voir qu’elle était dans un autre état d’esprit, prête à prendre un nouveau départ. »

 

Loiret : un homme armé tué par la police, l’IGPN saisie

La scène a été enregistrée avant d’être relayée en masse sur les réseaux sociaux. D’après l’AFP, un individu qui était « connu pour des troubles psychiatriques », a été tué par balles samedi alors qu’il tentait de prendre la fuite à bord de son véhicule. Les faits se sont déroulés à Châlette-sur-Loing, une commune à l’est d’Orléans (Loiret).

Connu des services de police pour homicide volontaire, les agents avaient été alerté par des témoins de son « comportement menaçant » en centre-ville.

Une quinzaine de tirs

Sur des vidéos tournées par des habitants, on voit les fonctionnaires de police tenter de raisonner l’homme, enfermé dans son véhicule, puis essayer de casser les vitres à coups de matraques. Le forcené a fait plusieurs marches arrière et avant, percutant un véhicule policier, avant d’essayer de s’enfuir. Alors qu’il a réussi à se dégager, on en entend les fonctionnaires faire usage de leur arme à plus d’une quinzaine de reprises en direction du véhicule.