Val d’Oise : Deux pompiers brulés en intervention

Dans la nuit de dimanche à lundi, les sapeurs-pompiers du Val d’Oise ont été alerté pour un feu dans un garage à Sannois.

A son arrivée, l’équipage du fourgon pompe tonne constate que le garage est totalement embrasé et qu’il y a un risque de propagation à un pavillon.

Le binôme d’attaque a donc rapidement établit une lance mais pendant l’extinction les deux pompiers ont été brûlé par des chutes de matériaux.

Ils ont été transporté à l’hôpital d’Argenteuil, un des soldats du feu est brûlé au cou, son collègue est brûlé au bras.

Accident entre un train et un bus scolaire sur un passage à niveau

La préfecture des Pyrénées-Orientales vient de publier un communiqué de presse concernant un accident qui s’est produit vers 16H sur le passage à niveau N°25 à Millas sur la ligne Perpignan – Villefranche.

Le bus aurait été percuté à l’arrière par le TER.

Les secours sont fortement mobilisés (un poste médical avancé, deux hélicoptères de la sécurité-civile, deux hélicoptères SAMU, 95 sapeurs-pompiers et 15 unités de la gendarmerie) par le déclenchement du plan Blanc et du plan ORSEC annexe NoVi (Nombreuses Victimes).

Le centre opérationnel départemental a été activé par le préfet afin de coordonner les opérations de secours.

Au moins 5 personnes sont décédées et 24 personnes sont blessées (21 collégiens passagers du bus et 3 passagers du TER).

Le préfet, le procureur de la République, le premier ministre, le ministre des transports, le ministre de l’éducation nationale et le président de la SNCF se sont rendus sur les lieux.

Les associations agrées de sécurité civile sont présentes pour soutenir et guider les familles.

Les parents peuvent s’informer auprès du collège ou au 04.68.51.67.67 .

Le procureur de Marseille et les gendarmes de la section de recherches de Montpellier sont chargés de l’enquête.

La mairie de Perpignan a organisée une minute de silence, ce samedi 16 décembre, afin de rendre hommage aux victimes.

Nord : les pompiers se font caillasser et dégrader leur véhicule en intervention

Samedi soir, vers 20H30, les sapeurs-pompiers de Maubeuge ont été violemment pris à parti.

Les pompiers avaient été alerté pour un secours à personne mais lorsqu’ils sont entrés dans le domicile de la victime, plusieurs individus sont montés dans la cabine du véhicule de secours et d’assistance aux victimes.

Les pompiers sont sortis quand ils ont entendu le 2 tons (avertisseur sonore), c’est à se moment qu’ils se sont faits caillasser.

Face à cette situation, les pompiers se sont réfugiés chez la victime et ils ont dû informer leur centre opérationnel.

Les forces de l’ordre sont arrivés rapidement mais les délinquants avaient déjà fui.

Un second véhicule de secours et d’assistance aux victimes a dû être mobilisé afin de transporter la victime.

Aucun des 3 pompiers n’a été blessé mais le véhicule dégradé n’est plus opérationnel pour l’instant.

États-Unis : explosion dans le centre de New-York

Ce lundi matin vers 8:00 heure locale (14:00 heure française), une explosion s’est produite dans la gare routière de Port-Authority proche de Times Square.

Les lignes A, C et E du métro new-yorkais ont été évacuées.

L’explosion pourrait provenir d’engin explosif artisanal porté par un individu, elle a fait 4 blessés en urgences relatives selon le Fire Department New-York (pompiers new-yorkais). Pour le moment, la police a interpellée un homme originaire du Bangladesh, le suspect à également été blessé par l’explosion.

Le quartier est bouclé par les forces de l’ordre.

Donald Trump, président des États-Unis, a été informé de l’explosion. Andrew Cuomo,gouverneur de New York, et Bill de Blasio, maire de New-York City, se sont rendu sur place.

Lors d’une conférence de presse le maire d’ New-york a affirmé qu’il s’agit d’une « tentative d’attaque terroriste », « c’est un acte isolé il n’y a pas d’autres menaces » et il félicite les forces de l’ordre pour leur rapidité d’intervention.

Plus d’info à venir.

Sécurité Civile : Les titulaires du permis B pourront conduire des véhicules jusqu’à 5.5 Tonnes avec une formation de 7H

La conférence nationale des services d’incendie et de secours a été organisée le 29 novembre 2017 au ministère de l’Intérieur.

Un avis favorable a été émis conformément à la dérogation autorisée par la directive européenne 2006/126/CE du 20, les acteurs de sécurité civile (sapeurs-pompiers, militaires, démineurs et bénévoles des associations agrées de sécurité civile).

Les détenteurs du permis B aurait ainsi la possibilité de conduire des véhicules de plus de 3.5 Tonnes sans excéder 5.5 Tonnes si ils suivent une formation spécifique d’une journée (7H).

Pour les sapeurs-pompiers, la seule visite médicale avec un médecin du service départemental d’incendie et secours sera suffisante pour la conduite des véhicules de secours et d’assistance aux victimes, le permis sanitaire (permis vert) ne sera donc pas obligatoire.

Ces mesures sont qualifiées d’ « opportunes » par la fédération nationale des sapeurs pompiers de France qui souhaite favoriser l’engagement des sapeurs pompiers volontaires.

Bataclan : Un ancien pompier condamné, il s’était fait passer pour une victime de l’attentat

Cédric R., ancien sapeur-pompier volontaire et formateur de secourisme en Nouvelle-Calédonie, avait indiqué aux enquêteurs, aux médias et au fonds de garantie des victimes qu’il se trouvait au Bataclan le 13 novembre 2015 au moment de l’attaque terroriste.

Une enquête avait été ouverte à cause de nombreuses incohérences dans son récit, il avait notamment évoquer une femme enceinte qui aurait prise plusieurs balles devant lui alors qu’aucune femme enceinte ne figurait parmi les victimes.

Il s’était même fait faire un tatouage en hommage aux victimes de l’attentat mais la localisation de son téléphone mobile a prouvé qu’il se trouvait à 30 kilomètres du Bataclan au moment de l’attaque. Ce n’est que vers minuit qu’il s’est rendu près de la salle de concert afin que des témoins confirment sa présence.

Il s’est rendu de lui-même aux gendarmes qui l’ont immédiatement placé en garde à vue. Il aurait dû être jugé en comparution immédiate mais le tribunal a renvoyé le procès en demandant une nouvelle expertise psychiatrique et psychologique de l’accusé.

Le tribunal de correctionnel Versailles l’a condamné  « tentative d’escroquerie ». Il écope de 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis avec mandat de dépôt, 2 ans de mise à l’épreuve, une obligations de soins psychologiques et il doit verser un euro de dommages et intérêts au fonds de garantie et à l’association 13 novembre.

Depuis les attentats, sept personnes déjà ont été condamnées pour « escroquerie » ou « tentative d’escroquerie ».

Yvelines : Les pompiers explorent 230 000 m² de carrières pour retrouver des adolescents disparus

Environ 80 sapeurs-pompiers ont été mobilisé ce samedi soir de 17H à 1H pour retrouver 20 adolescents perdus dans des carrières.

Trois jeunes avaient donné l’alerte en apercevant de la fumée après avoir vu une vingtaine de personnes entrer dans les carrières de pierres de Carrières-sur-Seine.

Le service départemental d’incendie et de secours des Yvelines a demandé du renfort à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris et a également fait intervenir ses spécialistes du groupe d’exploration longue durée, ce groupe est spécialement équipé d’un appareil respiratoire à circuit fermé afin d’avoir une autonomie beaucoup plus longue que la moyenne de 20 minutes des appareils respiratoires à circuit ouvert qui équipent les pompiers dans les fourgons.

Plusieurs petits feux ont été éteints sur les 100 premiers mètres avant d’établir une longue reconnaissance.

La reconnaissance a finalement durée  8 heures  et 230 000 m² de galerie ont reconnus, les secours ont ensuite appris que les individus avaient quitté les carrières avant leur arrivée.

Le groupe d’ados n’a pas été identifié pour le moment.

Hautes Pyrénées : révélations de l’enquête concernant le crash de hélicoptère de la gendarmerie

Ce lundi, le bureau enquêtes accidents (BEA) défense air a rendu son rapport sur le crash d’un hélicoptère de la gendarmerie ayant fait quatre mort (Le pilote, le co-pilote et deux gendarmes du PGHM) le 20 mai 2016  dans le massif du Vignemale (65).

L’enquête a révélée qu’une erreur de pilotage aurait été commise et que les conditions météo étaient défavorables (basse visibilité, neige, difficulté d’évaluation des distances et du diamètre rotor).

L’hélicoptère de la gendarmerie nationale (EC145 ou BK117-C2) apportait son soutien au peloton de gendarmerie de haute montagne lorsqu’il s’est crashé à 3150 mètres d’altitude.

Les quatre gendarmes, âgés de 43 à 49 ans, étaient tous pères de famille.

Le ministre de l’Intérieur affirme que les policiers hors service « resterons armés »

Selon Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, les policiers « resteront armés » hors service même en dehors de l’état d’urgence.

Le sujet avait été remis en question samedi soir après le triple meurtre commis par un policier avant qu’il se suicide.

Lors d’une interview dans l’émission Questions politiques diffusée sur France Info, France Inter et Le Monde, Gérard Collomb a déclaré que les policiers hors service « resteront armés il n’y a pas de problème »

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, les forces de l’ordre avaient obtenu le droit de garder leur arme de service en permanence.

Pour porter leur arme hors service, ils doivent en faire la déclaration et avoir effectué au moins trois séances d’entraînements de tir par an.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé l’importance de la responsabilité des chefs de service . « Vous êtes face à des contradictions qu’il faut savoir gérer. Cela demande beaucoup d’attention des cadres dirigeants de la police ».

New-York : Un incendie mobilise plus de 300 pompiers

Ce vendredi, à 15 heures (heure locale), un incendie s’est déclaré à l’intérieur d’un immeuble de 6 étages dans le quartier de Hamilton Heights à  New-York City.

L’incendie a commencé dans un petit appartement d’angle au dernier étage avant de se propager à 41 appartements, aidé par un vent à 40Km/h.

Le niveau de l’intervention est rapidement monté à 6 alarmes.

Plus de 300 pompiers du célèbre Fire Department New-York ont été mobilisés afin de venir à bout des flammes.

Quatre pompiers et un civil sont atteints de blessures non mortelles.

A 17 heures, le feu n’était toujours pas sous contrôle, la toiture et les combles  se sont effondrées.

La police a fermée la circulation autour de quelques blocs entourant le bâtiment en feu. 

Vidéo: l’équipage de Ladder 47 (Échelle 47) sauve un chien de l’incendie.

©FDNY