Yvelines : Incendie sur un site SEVESO seuil haut

Un incendie mobilise les sapeurs pompiers des Yvelines depuis 3H du matin à St Germain en Laye sur le site SEVESO seuil haut du syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne.

Le feu aurais pris dans l’unité de production de boue déshydratée.

35 véhicules et environ 80 pompiers sont engagés sur l’intervention dont un chef de site, un groupe d’exploration longue durée et une cellule risque chimique.

 

Pas de Calais : un agent de sécurité incendie reconnait avoir allumé plusieurs feux

Un agent d’un Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes a reconnu être le responsable de 17 départs de feu dans l’enceinte de l’hôpital Calôt de Berck-sur-mer.

119 personnes réparties dans 17 bâtiments de l’hôpital ont dû être évacuées.

Le pyromane est également sapeur-pompier volontaire, il a été mis en examen et il devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel.

 

Marseille : explosion dans le parking de l’hôtel de ville

Ce vendredi vers 20H, une bombe artisanale a exposée près de l’abri du gardien dans le parking de l’hôtel de ville de Marseille.

L’explosion n’a pas fait de victimes.

Les 3 individus ayant déposé la bombe ont été interpellé puis placé en garde à vue.

Une enquête a été ouverte par les forces de l’ordre, ils ont écarté la piste terroriste.

Gironde : un gendarme percuté lors d’un contrôle routier

Dimanche, vers 15H, un gendarme de Bellin Beliet a été grièvement blessé lors d’un contrôle routier.

Il est décédé ce lundi suite à ses blessures.

Le militaire a été percuté par un motard de 15 ans alors qu’il contrôlait un véhicule sur la Départementale 3.

Il a été transporté en hélicoptère au CHU de Bordeaux.

Le procureur a ouvert une enquête, celle-ci a été confiée à la brigade de recherches d’Arcachon.

Toute la rédaction de Secours Info adresse ses condoléances à ses proches.

 

Clichy: déclenchement du signal national d’alerte

Depuis 23H45, une sirène sonne en continu à Clichy-la-Garenne.

Le signal national d’alerte est audible dans les villes alentours et dans le  17 ème arrondissement de Paris.

La commune s’est exprimée sur les réseaux sociaux, il s’agit d’une alarme intempestive due à  une coupure de courant.


 

Secours expo : 4ème édition du salon 100% secours, soins d’urgence et prévention

La quatrième édition du salon secours expo aura lieu dans le Hall 5.1 du parc expo de la porte de Versailles (Paris) du 8 au 10 février 2018 sous le haut patronage du président de la République.
Associations de secours, forces de l’ordre, sapeurs-pompiers, urgences médicales, transports sanitaires, étudiants et entreprises sont représentés pendant 3 jours avec de nombreuses conférences et démonstrations.


Un salon national et international

« En trois éditions, le salon Secours Expo s’est imposé comme l’événement fédérateur de l’ensemble des corporations du secours, des soins d’urgence et de la prévention. Le rassemblement, une fois par an, des acteurs de terrain et des cadres, des fournisseurs innovants et des autorités de tutelle est profondément utile à cet univers morcelé et parfois divisé. La recherche de consensus, de bonnes pratiques et d’innovations technologiques permettra d’optimiser encore la prise en charge de nos concitoyens. La dimension nationale de ce salon professionnel n’est plus à démontrer. Reste à développer l’international, priorité première du comité organisateur. »
Nicolas Lefebvre, directeur de Secours Expo.

 

Le salon en quelques chiffres :

>  3 jours d’exposition répartis sur 5 561m²
>  Une place centrale de 180m² et une place extérieure dédiées aux démonstrations
>  45 experts – 150 partenaires et exposants
>  Un grand témoin chaque jour à 14H
>  22 conférences – 27 workshops
>  10 000 visiteurs

 

Un fort taux de satisfaction :

>  92 % des exposants sont satisfaits
>  90 % des visiteurs sont satisfaits
> 100% de l’ équipe Secours Info est satisfaite

 

Cliquez ici pour ouvrir le programme et le plan de secours expo 2018

 

 

Eure : Des faux policiers interceptent des automobilistes

De faux policiers ont intercepté des véhicules haut de gamme dans le département de l’Eure ce jeudi 25 janvier.

Les individus ont équipé leur véhicule d’un gyrophare et ils ont prétendu appartenir à une patrouille de la brigade anti-criminalité de la police nationale … Alors que les interceptions ont eu lieux à Pacy sur Eure et St Aubin s/ Gaillon. Les deux communes étant sur des secteurs gendarmerie, les conducteurs ont été vigilants et lorsqu’ils ont demandé leurs cartes professionnelles, les individus ont pris la fuite.

Les gendarmes de l’Eure ont fait appel à la vigilance des automobilistes via les réseaux sociaux.

Nice : Bientôt un agent de police municipale dans chaque école primaire

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a proposé de mettre un policier municipal (non armé) dans les écoles primaires de sa ville.

Le ministre de l’Éducation nationale annoncé qu’il était favorable à ce projet lors d’une interview par France Inter / France Info / Le Monde, cette expérimentation devrait donc bientôt commencer dans les écoles niçoises.

Il espère aussi que cela participera à renforcer le lien entre la police et la population (dont les enfants).

 

Loire : un homme jugé pour s’être agrippé à un militaire de l’opération Sentinelle

Les faits se sont déroulés le 27 juin 2017 dans les rues de St Étienne, un homme de 56 ans s’est agrippé à la jambe d’un militaire en patrouille.

Vu la menace terroriste actuelle, la question de la tentative de vol de l’arme du militaire pour commettre un acte terroriste s’est d’abord posée lors de l’audience puis le tribunal a rapidement écarté cette hypothèse suite au témoignage des militaires qui ont évoqué un homme non-violent qui s’est rapidement excusé auprès d’eux.

L’individu souffre de schizophrénie depuis une trentaine d’années, le parquet a demandé 4 mois de prison avec sursis et une obligation de soins.

Le juge a accepté en ajoutant qu’il devrait pris en charge dans un foyer.

Gers : le plan ORSEC NoVi déclenché pour un accident impliquant un car scolaire

Ce jeudi à 12h48, les secours ont été alertés pour un accident de circulation impliquant un car scolaire et une voiture sur la N524 au niveau de MANCIET (32).

45 collégiens et 5 adultes (conducteur inclus) se trouvaient dans le car au moment de l’accident, le conducteur du véhicule léger était seul dans sa voiture.

Environ 100 sapeurs-pompiers, 40 gendarmes et plusieurs équipes (terrestres et héliportées) du SAMU ont été mobilisés comme le prévoit le plan ORSEC (Organisation de la Réponse de SÉcurité Civile) annexe NoVi (Nombreuses Victimes) qui a été activé par la préfète du Gers.

Selon le bilan provisoire publié par la Préfecture à 16 h 30, 27 personnes sont blessés sont 4 urgence absolues.
Une victime a été évacué par l’hélicoptère du SAMU 31.

Le prefète se rend sur les lieux.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les collégiens et les familles des victimes.