La vie des soldats de l’opération sentinelle au quotidien

SÉCURITÉ. 7’000 soldats sont mobilisés dans toute la France pour l’opération Sentinelle. Souvent sollicités, ils vivent loin de leur famille. Des épouses de soldats appellent d’ailleurs ce samedi à manifester pour protester contre les conditions de travail de leur conjoint.
Ce reportage est issu du journal télévisé de 20h du 24 août 2017 présenté par Julien Arnaud sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20h du 24/08/2017 des sujets sur l’actualité, des reportages en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des  Français.

Pompiers de l’Hérault : une campagne pour “plus de reconnaissance”

COMMUNICATION. Les sapeurs-pompiers de l’Hérault ont dévoilé leur nouvelle campagne de communication en juillet dernier et depuis quelques jours, celle-ci ne manque pas de visibilité. L’objectif des pompiers est d’avoir plus de reconnaissance du grand public.

Le Sdis 34 semble s’installer progressivement dans une nouvelle dynamique. Nouveau directeur, nouvelle organisation interne, plusieurs milliers d’euros d’investissements pour la sécurité et une toute nouvelle stratégie de communication, pensée gracieusement par l’agence « La Chamade », une boîte basée à Mauguio, dans l’Hérault.

Nouvelle signature

« SP – Les sapeurS-Pompiers de l’Hérault, toujours là quand il faut ! », c’est le nouveau slogan qui accompagne désormais toutes les campagnes du Sdis 34 et qui est diffusé sur des panneaux publicitaires qui bordent les routes de l’Hérault. On peut notamment lire ToujourS-Présents, avec le S et le P de sapeurs-pompiers en rouge majuscule.

Toujours présents, toujours partants ou encore toujours proches, ce sont les trois messages forts que souhaitent faire passer les « soldats du feu » d’ici, en partenariat avec le conseil départemental de l’Hérault. Des messages qui ressemblent à des devises.

Apposés sur des magnifiques images de Thierry Pons, photographe et sapeur-pompier volontaire au Sdis de l’Hérault, la campagne déclinée en trois visuels présente une allure simple, mais percutante.

Les influenceurs sollicités

Pour faire passer les messages, rien de mieux que des journalistes convaincus et des médias de la partie, ont assuré les deux responsables de « la Chamade ». Les sapeurs-pompiers lancent un appel, « aujourd’hui et pendant toute l’année, nous avons besoin des journaux, de magazines, de sites Internet et Web, de blogs, de radios, de TV et des réseaux d’affichage, afin de relayer et d’amplifier ces messages ».

Bertrand Fassio, le directeur général du groupe Média Métropolitain -7Officiel, e-metropolitain.fr, Métropolitain Mag’, les magazines Mandarin et Addict-, a déjà mis à disposition du Sdis de l’Hérault des encarts publicitaires plusieurs fois par mois, afin de l’accompagner dans sa nouvelle stratégie tout feu, tout flamme.

Loiret : un homme armé tué par la police, l’IGPN saisie

La scène a été enregistrée avant d’être relayée en masse sur les réseaux sociaux. D’après l’AFP, un individu qui était “connu pour des troubles psychiatriques”, a été tué par balles samedi alors qu’il tentait de prendre la fuite à bord de son véhicule. Les faits se sont déroulés à Châlette-sur-Loing, une commune à l’est d’Orléans (Loiret).

Connu des services de police pour homicide volontaire, les agents avaient été alerté par des témoins de son “comportement menaçant” en centre-ville.

Une quinzaine de tirs

Sur des vidéos tournées par des habitants, on voit les fonctionnaires de police tenter de raisonner l’homme, enfermé dans son véhicule, puis essayer de casser les vitres à coups de matraques. Le forcené a fait plusieurs marches arrière et avant, percutant un véhicule policier, avant d’essayer de s’enfuir. Alors qu’il a réussi à se dégager, on en entend les fonctionnaires faire usage de leur arme à plus d’une quinzaine de reprises en direction du véhicule.

Une nouvelle arme pour les djihadistes ?

TERRORISME. S’attaquer au réseau ferroviaire d’Europe et des États-Unis, c’est l’invitation lancée par Al-Qaïda à ses membres, dans le dernier numéro de son “magazine”, rapportent nos confères de LePoint.fr.

Quelques jours seulement après le double attentat en Espagne, place à un nouveau mode opératoire : faire dérailler des trains. L’organisation fondée par Ben Laden encourage ses adeptes à créer la terreur en provoquant des accidents, sur les voies ferrées en Europe, mais aussi aux États-Unis.

“Facile à concevoir”

Selon Le Point, le journal fournit même le “mode d’emploi” de l’outil capable de les aider dans leur projet. “Facile à concevoir et pratique pour masquer vos traces après l’opération”, mentionne-t-il.

La cible ferroviaire n’est pas nouvelle puisqu’en 2004 à Madrid, les terroristes ont placé une dizaine d’engins explosifs dissimulés dans des sacs à dos à bord de wagons. L’attentat avait fait 191 morts.

Marseille : le camion des pompiers se couche en plein centre-ville

VIDÉO. Samedi en début de soirée, un camion citerne du bataillon de marins-pompiers de Marseille -BMPM- s’est retrouvé sur le flanc, alors qu’il se rendait sur un incendie forestier qui avait détruit ce dimanche matin, au moins 200 hectares sur la commune d’Aubagne.

D’après nos confrères de La Provence, un des militaires a été légèrement blessé. Le pire a été évité puisque l’accident s’est produit sur la place Castellane, dans le 6ème arrondissement de Marseille et qu’aucun blessé grave n’est à déplorer.

Incendies criminels : un pompier confondu par ses collègues

Un sapeur-pompier volontaire âgé de 19 ans a été mis en examen et écroué à Epinal, dans les Vosges. Il est soupçonné d’avoir allumé au moins sept incendies sur des véhicules ou des immeubles, avant d’alerter ses collègues, selon une information délivrée par nos confrères de Vosges Matin et de l’AFP.

Devant les enquêteurs, le jeune pompier a partiellement reconnu les faits. Au moins six des sept incendies allumés entre le 17 avril et le 16 août dernier. Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer.

Des collègues dans le doute

D’après l’AFP, le volontaire a été confondu par d’autres pompiers, tous interpellés par le fait que celui-ci se trouvait à chaque fois dans les environs des multiples départs de feu. En ce qui concerne le dernier sinistre qu’il nie avoir commis, il s’agirait de son propre appartement, où il résidait avec sa mère. Celui-ci a été entièrement détruit par les flammes. Il n’est d’ailleurs intervenu sur aucun des incendies qu’il est soupçonné d’avoir allumé.

“Le 11 août, le chef de centre a alerté les policiers. En interne, nous avons analysé l’ensemble de ces feux. Après notre intervention du 16 août à son domicile, il n’y avait plus de doute. Le 17 au matin, nous avons remis l’ensemble de nos documents aux services de police”, témoigne le directeur du Sdis 88 à nos confrères de Vosges Matin.

Déféré et présenté à une juge d’instruction

Interpellé et placé en garde à vue, le jeune pompier a été déféré au parquet, puis présenté à une juge d’instruction qui l’a mis en examen pour “dégradation volontaire ou destruction par incendie”.

Le délégué du procureur a requis la détention provisoire, “de façon à faire toute la lumière sur l’incendie du 16 août”, puisque celui-ci conteste être l’auteur de cet incendie. “Il y a trop de contradictions dans sa déclaration et dans ce que peuvent dire d’autres témoins. Et le vrai sujet est le risque de récidive”, précise le délégué du procureur à nos confrères. Il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Epinal.

Bruxelles : Explosion à la gare centrale

Une explosion a eu lieu ce Mardi soir à la gare centrale de Bruxelles suite à laquelle, un homme a été abattu par les militaires Belges en charge de la protection du lieu.

Panique et gare évacuée

Dès 21h30, la police de Bruxelles indiquait qu’un incident était en cours à la gare. Les forces de l’ordre ont ensuite ajouté que “La situation est sous contrôle”, en demandant de suivre les instructions de la Société nationale des Chemins de fer Belge (SNCB). La circulation ferroviaire a été coupée sur ordre des forces de police. La gare et la Grand Place de Bruxelles ont été évacuées après l’explosion et un périmètre de sécurité a été mis en place.

Assaillant munis d’explosifs

L’assaillant aurait déposé une valise contenant des explosifs à quelques mètres des guichets et est ensuite partit avant de faire exploser cette dernière. Il avait sur lui un sac à dos dont on ne connaît pas le contenu et peut-être une ceinture d’explosif.

Plus d’informations à venir

Feu de forêt au Portugal : un Canadair s’est écrasé

PORTUGAL. Selon nos informations, un avion Canadair s’est écrasé ce mardi dans le centre du Portugal, en luttant contre les incendies dans la région de Pedrogao Grande, touchée depuis samedi par un gigantesque feu de forêt, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la protection civile.

Il n’était pas en mesure de préciser la nationalité de l’appareil. Onze avions de lutte anti-incendie, dont des Canadair, ont été dépêchés depuis dimanche par l’Espagne (six), la France (trois) et l’Italie (deux).

Paris : Un véhicule percute un fourgon de la Gendarmerie

Une intervention de police est en cours sur les Champs-Elysées, la Préfecture de Police demande d’éviter le secteur.

Un véhicule a percuté un fourgon de Gendarmerie mobile et a ensuite pris feu. Le conducteur de 31 ans était fiché S. Aucun blessé n’est à déplorer du côté des forces de l’ordre.
Le ministre de l’intérieur a annoncé le décès de l’assaillant.

“Une nouvelle fois, les forces de sécurité en France ont été visées. La menace est extrêmement élevée” a déclaré Gérard Collomb.  Il qualifie cet acte de tentative d’attentat.
L’assaillant a été déclaré décédé par le ministre de l’intérieur.

Une bonbonne de gaz, une arme ainsi qu’une carte d’identité ont été retrouvées dans la voiture.

Le parquet anti-terroriste de Paris se saisi de l’enquête.

 

 

Mort accidentelle d’un soldat français au Mali

Un soldat français a été tué accidentellement au Mali, dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’une opération aéroportée effectuée dans la région d’Almoustarat, dans le nord-est du pays, a annoncé l’Elysée dans un communiqué publié dimanche.
“Le Président de la République a appris avec tristesse la mort accidentelle la nuit dernière au Mali d’un soldat du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers”, indique la présidence française. Emmanuel Macron “salue la mémoire de ce miliaire français tué dans l’accomplissement de sa mission pour la défense de notre pays et la protection de nos concitoyens” et “adresse ses sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses frères d’armes”. Également, il “exprime sa confiance et sa fierté aux militaires français qui combattent avec courage les groupes armés terroristes au Sahel” et “réitère le soutien de la France au Mali et à la force des Nations unies pour la mise en oeuvre de l’accord de paix”.