More

    Les agressions physiques envers les pompiers en hausse

    « En 2021, les agressions contre les sapeurs-pompiers ont baissé de 14% » avait annoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le 9 février dernier sur Twitter. Il dénombre en effet 1518 agressions en 2021, contre 1764 en 2020.

    Selon la nature des violences, les chiffres sont en hausse ou en baisse. D’après les informations de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), transmises à nos confrères de la Gazette des communes, le nombre d’agressions verbales restent stables.

    Les agressions physiques en hausse

    Quant aux agressions avec armes, elles sont en effet en diminution, avec 148 faits en 2021 contre 173 en 2020. En revanche, les agressions physiques (crachat, morsure…) sont en hausse : elles représentaient 648 faits en 2020, contre 836 en 2021. A noter par ailleurs que sur les blessures résultant de ces agressions en 2021, aucun cas grave ou de décès n’est à déplorer.

    « Si on cumule ces chiffres, on arrive à une baisse de 14% », explique la DGSCGC qui reste prudente sur les conclusions à tirer de ces données. « Il est important de prendre en compte le contexte. L’année 2021 a été marquée par un confinement. Nous savons que la situation sanitaire a entrainé une aggravation de l’état psychologique de certaines personnes et donc de leur agressivité. Est-ce qu’en sortie de crise nous allons avoir une hausse ou une baisse des agressions ? Nous n’avons pas encore suffisamment de recul pour tout analyser. »

    Fil Info 24/7

    À lire également

    Conduite en situation d’urgence : tout ce qu’il faut savoir en 2022 !

    Vous avez été nombreux à nous questionner sur le rôle du conducteur et la...

    « Frustré de ne pas avoir pu devenir pompier », il se venge

    Un mineur accusé d'avoir allumé une série de douze feux, a été arrêté jeudi...

    Près de Lens : il tire à la carabine sur deux pompiers et poignarde sa compagne

    Un quinquagénaire a été interpellé par la police dans la nuit de mardi à...