Nord : condamné pour avoir agressé et menacé de mort trois pompiers

« Il a menacé de mort les pompiers, leur a donné des coups de pied et a cassé un portable », déplore Me Tonkeva pour la partie civile.

vsav-chalon-sdis-71
Illustration - Loïc Sancho/SICOM Urgence.

Un homme a été condamné cette semaine, pour avoir agressé et menacé de mort trois sapeurs-pompiers qui intervenaient pour son père, lors d’une fête sur la commune de Viesly, dans le Nord.

Les faits remontent au 21 octobre dernier, à 19 heures précisément. Les sapeurs-pompiers du SDIS 59 sont alertés pour un homme victime d’un malaise. Une fois arrivés, les trois agents sont pris à partie par le fils de la victime, manifestement très alcoolisé.

Une plaie ouverte pour un pompier

Il insulte les secouristes. Un passant tente de le raisonner, mais l’individu s’en prend à lui physiquement. C’est alors, que les trois pompiers tentent de les séparer. Hors de lui, le récalcitrant redouble de violence et tente de frapper les pompiers, qui s’en sortiront avec des éraflures et une plaie ouverte à la main -consécutive à une morsure- pour le plus gravement touché.

« J’ai eu un moment de stress qui a duré plusieurs jours, jusqu’à ce que monsieur accepte des prélèvements sanguins, je voulais m’assurer de ne pas avoir contracté une maladie par le sang » précise le pompier blessé à la barre du tribunal.

Prison ferme et dédommagement

Le soir des faits, le prévenu a finalement été maîtrisé au sol, avant d’être embarqué par les gendarmes. Entendu le lendemain, il déclarera ne plus se souvenir de rien et avoir bu trois pastis et trois portos. Son casier porte trace de 19 condamnations, toutes liées à l’alcool… « Il a menacé de mort les pompiers, leur a donné des coups de pied et a cassé un portable », déplore Me Tonkeva pour la partie civile.

Jean-Claude Bonvarlet a été condamné à 12 mois de prison dont 6 assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve. Il devra verser au total 2 016 € en réparation des préjudices.