Le chef d’état-major de l’Armée de l’air, le général d’armée aérienne Philippe Lavigne, et tous les aviateurs ont la tristesse d’annoncer le décès de l’équipage du Mirage 2000D, recherché depuis hier dans le Jura.

Il exprime sa très forte émotion et ses plus sincères condoléances aux familles et aux proches du capitaine Baptiste Chirié et de la lieutenante Audrey Michelon, morts en service aérien commandé.

Qui était le capitaine Chirié ?

Breveté pilote de chasse, le capitaine Baptiste Chirié détenait la qualification de pilote de combat opérationnel. Il totalisait 24 missions de guerre et 940 heures de vol.

Originaire de Pau, Baptiste Chirié avait intégré la prestigieuse base aérienne 133 de Nancy-Ochey (Meurthe-et-Moselle) il y a deux ans.

Il résidait à Bulligny, une petite commune des environs de Toul, où il élevait deux filles en compagnie de sa femme, qui attend leur troisième enfant.

Qui était la lieutenante Michelon ?

Brevetée Navigateur Officier Systèmes d’Armes, la lieutenant Audrey Michelon détenait la qualification de sous-chef navigatrice. Elle totalisait 97 missions de guerre et 1250 heures de vol.

Célibataire sans enfant, cette femme de 30 ans, originaire de Clermont-Ferrand, appartenait aux effectifs de la base de Nancy-Ochey depuis quatre ans.

La solidarité de l’Armée de l’air

Comme la ministre, le chef d’état-major de l’Armée de l’air se rendra ce vendredi sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey pour être aux côtés des familles, des aviateurs de la base aérienne et pour leur manifester toute la solidarité de l’Armée de l’air. 

Il adresse ses remerciements à l’ensemble des personnels engagés depuis hier dans les opérations de recherche de l’aéronef et de son équipage.