Plus de 1000 hectares sont partis en fumée à Koumac. DSCGR.

Le gouvernement a annoncé ce mercredi soir le décès de Bertrand Pime. Le pompier volontaire, ancien militaire et garde-champêtre avait été grièvement brûlé lors de l’intervention sur le feu de broussaille qui ravage Koumac depuis mardi matin. « Bertrand Pime est le premier pompier calédonien à trouver la mort au feu », note « avec une grande tristesse » Philippe Germain. «Au nom du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, je présente mes condoléances à la compagne de Bertrand Pime, à ses enfants, sa famille et ses proches », écrit le président, qui précise que les honneurs militaires seront rendus au pompier qui sera « décoré, à titre posthume, de la médaille du courage et du dévouement ».

Photo : UPC 988

« Ce drame, qui endeuille une profession et le pays tout entier, rappelle à tous les risques encourus par ceux qui mènent sans relâche la lutte contre les feux de brousse, dont l’origine, hélas, est souvent due à l’imprudence ou à la malveillance », pointe le communiqué, qui ajoute que le procureur de la République a diligenté une enquête pour incendie volontaire ou involontaire ayant entrainé la mort suite à l’incendie de Koumac.

1000 hectares partis en fumée

L’incendie qui s’est déclaré, mardi à l’est de la zone industrielle Kokondo et qui avait ravagé 400 hectares de végétation en fin d’après-midi a continué de progresser malgré l’action des pompiers. Ainsi, à la mi-journée, ce mercredi, le bilan était de 1 000 hectares de végétation détruite. Compte tenu des conditions météorologiques défavorables, l’intervention sur cet incendie devrait s’inscrire dans la durée.