Illustration - Anthony Montardy/SecoursInfo.fr

Selon une information de nos confrères de France bleu Mayenne, un homme de 43 ans a été condamné lundi dernier à un an de prison ferme pour avoir menacé trois sapeurs-pompiers avec une carabine à Javron-les-Chapelles (Mayenne) dans la nuit de samedi à dimanche. Il a même menacé de mort les deux gendarmes venus l’arrêter ce dimanche.

Les secours intervenaient chez lui pour secourir un homme, ivre, tombé dans l’escalier. Le prévenu lui aussi était ivre, et il a accueilli les secours avec une arme.

Trois pompiers menacés

À l’audience, les trois pompiers sont assis derrière leur agresseur, lui se retourne à plusieurs reprises, pour leur demander pardon, même s’il affirme ne se souvenir de rien. « Je ne peux même pas vous expliquer, je ne me rappelle même pas les avoir vus ». Ce soir-là, l’homme boit beaucoup d’alcool chez lui avec deux frères, 10 ou 12 verres d’alcool. L’un de ses invités tombe dans l’escalier, ils appellent les secours.  

« C’est une expérience difficile à vivre. »

À leur arrivée, le prévenu pointe une carabine en direction des pompiers, ils portent malgré tout secours au blessé. « C’est une expérience difficile à vivre quand on porte secours », témoigne l’un des pompiers lors de l’audience. Un autre a expliqué lors de son audition avoir eu des difficultés à s’endormir après cette intervention. 

« La carabine ne fonctionne même pas », se défend le prévenu. Mais « cela, vous étiez le seul à le savoir », rétorque la procureur de la République. « S’en prendre à des pompiers, c’est s’en prendre à la société, _c’est inadmissible_« , ajoute t-elle. 

Sans compter que le lendemain, l’homme a même menacé de mort, cette fois par la parole, les deux gendarmes venus l’arrêter. Il avait encore 2,44 grammes d’alcool dans le sang. « Je m’excuse », lâche t-il, la tête basse.

Une obligation de soin

L’homme écope donc de huit mois de prison ferme, et quatre mois supplémentaires, une révocation de sursis pour une précédente affaire. Il dort en prison. 

Il devra également payer 2.300 euros de dommages et intérêts aux pompiers et aux gendarmes. Il est aussi condamné à une obligation de soin pour son addiction à l’alcool.