• ne jamais pratiquer de techniques de désobstruction ;
  • installer la victime dans la position où elle se sent le mieux ;
  • encourager à tousser* ;
  • administrer de l’oxygène par inhalation, si nécessaire ;
  • transmettre un bilan pour avis médical ;
  • surveiller attentivement la respiration de la victime.

Si l’obstruction devient grave ou en cas d’arrêt de la respiration, appliquer la conduite à tenir devant une obstruction grave.

*Le fait d’encourager à tousser aide au rejet du corps étranger.