Saignement spontané ou consécutif à un choc minime

  • placer la victime en position assise, tête penchée en avant, pour éviter qu’elle n’avale son sang ;
  • demander à la victime de :
    • se moucher fortement puis ;
    • se comprimer immédiatement les narines avec le pouce et l’index durant dix minutes ;
    • respirer par la bouche, sans parler.
  • Si le saignement ne s’arrête pas au bout de dix minutes, demander un avis médical.

Consécutif à une chute

  • appliquer la conduite à tenir devant un traumatisme de la face.

À SAVOIR : Le fait de se moucher avec vigueur est important dans l’efficacité du geste, afin de permettre l’évacuation des caillots de sang. La compression du nez doit intervenir rapidement pour éviter qu’un caillot ne se reforme.