Secours Info
©Secours Info - GD

Violences sexuelles : dix pompiers de Paris jugés après un bizutage

Dix militaires de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) seront jugés ce lundi, pour « violences et atteintes sexuelles », lors d’un bizutage qui a mal tourné. Le procès durera jusqu’au 17 décembre.

Les faits remontent au 6 mai 2012, quand la prestigieuse équipe de gymnastique de la BSPP rentrait d’une représentation sportive à Colmar et que deux nouvelles recrues, ont été appelées dans le « bronx », le nom donné à l’arrière du bus, précisent nos confrères de RTL.

Slip arraché, pincements, fessées, violentes morsures sur les fesses jusqu’au sang… La plupart des prévenus comparaîtront pour « violences volontaires », trois pour « atteinte sexuelle » et deux d’entre eux, pour s’être « abstenus d’empêcher un crime ou un délit contre l’intégrité corporelle ».

« Cette affaire a été un cataclysme »

Toujours selon nos confrères de RTL, des sapeurs-pompiers avaient raconté durant l’enquête que ce bizutage était « une tradition quasi-centenaire », « ne reposant sur aucune forme de contrainte » et que nombre d’entre eux étaient passés par là.

Pour l’avocat d’un des prévenus, les faits se sont déroulés dans un contexte festif qui a dérapé et l’une des victimes a été bizuté à sa demande. Son client, aujourd’hui âgé de 29 ans, n’est plus pompier, mais peintre. « Son rêve a explosé en vol » ajoute-t-il à RTL. L’avocat des deux victimes estime que « cette affaire a été un cataclysme pour tout le monde.

La qualification de viol n’a pas été retenue

Lorsque l’affaire a éclaté à la une des médias français, l’une des victimes avait affirmé que la scène avait été filmée avec un téléphone et qu’il avait subi une pénétration anale, d’abord avec un doigt, puis avec une bouteille en plastique, alors qu’il était tenu aux bras et aux jambes. À l’issue de l’enquête, cet élément n’a pas été retenu. Un siècle après sa création, la prestigieuse équipe d’une cinquantaine de gymnastes de très haut niveau, a été dissoute.

Anthony Montardy

Anthony Montardy

Journaliste professionnel, titulaire de la carte de presse. Sapeur-pompier volontaire dans le sud de la France.

Plus d'infos sur notre application mobile, disponible sur iOS et Android. Cliquez ici pour la télécharger gratuitement.

Réagir

Abonnez-vous à notre newsletter

Si vous n'avez pas de grade, merci de laisser le champ vide.