Secours Info
Illustration - Adobe Stock.

Un pompier condamné après la mort d’une victime qu’il transportait

Les faits remontent en janvier 2016. Trois sapeurs-pompiers volontaires de la caserne de Fougerolles, en Haute-Saône, effectuaient le transport d’une femme âgée de 85 ans. Lors du trajet pour rejoindre une structure hospitalière, le véhicule de secours et d’assistance aux victimes a eu un accident.

Dans le choc, l’octogénaire a été projetée sur la paroie de l’ambulance, faute d’être correctement attachée. Elle est décédée quelques jours plus tard. Au moment des faits, le taux d’alcoolémie du pompier volontaire qui conduisait l’ambulance ce jour-là était positif. De 0,58 g/L de sang.

Au tribunal, le conducteur a été condamné à six mois de prison avec sursis, ainsi que d’une suspension de permis, également de six mois. Ses deux collègues, à l’arrière du véhicule ont été relaxés, pour « absence de faits avérés ». Le tribunal a statué que la mauvaise attache de toutes les sangles de sécurité du brancard, ne relevait pas d’une faute, puisque ce n’est pas une obligation.

Le directeur du SDIS 70, le colonel Fabrice Tailharda, était présent lors du délibéré. Il a estimé auprès de nos confrères de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, que la sentence prononcée était « équitable et proportionné ».

Anthony Montardy

Anthony Montardy

Journaliste professionnel, titulaire de la carte de presse. Sapeur-pompier volontaire dans le sud de la France.

Plus d'infos sur notre application mobile, disponible sur iOS et Android. Cliquez ici pour la télécharger gratuitement.

commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Si vous n'avez pas de grade, merci de laisser le champ vide.