SDIS 34

Une mini-tornade a balayé la nuit dernière la commune du Crès, près de Montpellier dans l’Hérault. Des toitures ont été emportées, une véranda détruite et une partie du toit d’une grande enseigne s’est même « écroulée », selon un média local.

Les sapeurs-pompiers du service d’incendie et de secours de l’Hérault, sont sollicités depuis la nuit dernière. Dès le lever du jour, la toute nouvelle cellule de reconnaissance et d’investigation drone -la CRID 34- a été engagée pour la première fois. Elle compte des télé-pilotes, titulaires des qualifications nécessaires, enseignées notamment par l’école d’application de Sécurité civile -EcASC Valabre- de Gardanne, près d’Aix-en-Provence (13).

Batteries chargées, téléphone branché et attention au décollage !

Depuis quelques années, les sapeurs-pompiers se familiarisent avec les drones pour des missions de reconnaissance. Le SDIS 34, l’un des plus importants de France, a mis le pied à l’étrillé en lançant officiellement cette cellule il y a quelques jours.

Moins de cinq minutes suffisent pour déployer ces aéronefs légers et capables de réaliser des photos et des vidéos en haute définition. Des clichés indispensables pour aider les intervenants à observer, analyser et décider des actions de secours et de sauvegarde à mettre en place.

SDIS 34
SDIS 34
SDIS 34