Illustration - D.R.

Le plan « Polmar terre » a été activé mardi par le préfet du Var, après l’arrivée de galettes d’hydrocarbure, notamment sur les plages de Ramatuelle, Saint-Tropez et Saint-Maxime.

Selon une fiche explicative consultable sur le site du gouvernement, le plan Polmar (pollution maritime) terre, déclenché par les préfets, permet « d’identifier la nature de la pollution, définir l’étendue de l’impact et de l’environnement touché et de mettre en œuvre des chantiers de dépollution ».

D’après la préfecture maritime de la Méditerranée, les conditions météorologiques rendent compliquées les opérations de dépollution au large. Depuis la collision, plus de douze navires ont ramassé plus de 1.000 m3 d’un mélange de carburant et d’eau de mer.