Illustration - Pixabay.

Alexandra Damien, une Parisienne de 33 ans qui a reconnu s’être fait passer pour une victime des attentats jihadistes du 13 novembre 2015, a été condamnée mardi 16 octobre à Paris à deux ans de prison, dont six mois ferme, pour escroquerie et faux témoignage, ont révélé nos confrères de France info.

Le tribunal correctionnel a assorti les dix-huit mois de sursis à une mise à l’épreuve comprenant notamment une obligation de soins. La jeune femme était notamment jugée pour avoir escroqué le Fonds de garantie des victimes du terrorisme et autres infractions pénales (FGTI) à hauteur de 20 000 euros.