Illustration - D.R.

Deux nouveaux suicides sont à déplorer au sein de la Gendarmerie, rapportent nos confrères du site l’Essor de la gendarmerie nationale.

D’abord, mercredi dernier, le 16 mai, le gendarme Karim H. du PMO de Cerans-Foulletourte, dans la Sarthe, a mis fin à ses jours dans des circonstances inconnues à son domicile. Il était père d’un enfant.

Ensuite, dimanche 20 mai, c’est le gendarme Lionel G. du peloton spécialisé de protection de la Gendarmerie (PSPG) de Valduc (Côte d’Or) qui s’est tué à son domicile avec son arme de service. Il était âgé de 32 ans, en couple et père de deux enfants.

Dans les deux cas, une enquête a été ouverte a indiqué la direction de la Gendarmerie à nos confrères de l’Essor. Rappelons qu’un gendarme s’est suicidé la semaine dernière en Alsace