« Nous sommes habitués à faire face à des dangers lors d’opérations de secours, mais nous sommes aussi sujets à ce type de drame, sans aucun signe avant coureur », précise à nos confrères de France•tv, le colonel Jean-Louis Ferrès, commandant du SDIS 82.

Un sapeur-pompier volontaire du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Tarn-et-Garonne a perdu la vie samedi soir lors d’une intervention dans le département. L’homme âgé de 40 ans et papa d’une petite fille de 7 ans, avait pris son service de garde samedi matin à la caserne de Montech.

C’est lors d’un exercice physique à la caserne qu’il a ressenti un malaise. Aussitôt pris en charge par ses collègues, il a été transporté à Montauban. Durant le transport, il a perdu connaissance. Après plusieurs malaises cardiaques et une première prise en charge par la clinique du Pont de Chaumes, le pompier a été transféré au Centre Hospitalier de Montauban. C’est là que le décès à été prononcé vers 19 heures.

« C’était un homme très sportif, précise le colonel Ferrès, et nous suivions évidemment, comme pour chaque pompier, son état de santé. Mais c’est comme un sportif de haut-niveau, cela peut arriver sans prévenir ».

Le pompier était en effet membre de l’équipe départemental de rugby des sapeurs-pompiers, tout récemment championne régionale et qui devait disputer le championnat de France. Avant d’être pompier volontaire à Montech, il était affecté à Verdun-sur-Garonne.

Dimanche, la direction du SDIS 82 doit se rendre à la caserne de Montech pour soutenir les collègues du pompier décédé. Une cellule psychologique devrait être mise en place.

Le décès de ce pompier en service commandé a suscité de nombreuses réactions de tristesse parmi les professionnels des secours en France, notamment du directeur général de la Sécurité Civile.