Illustration - Anthony Montardy.

Un détenu du centre pénitentiaire de Perpignan a mis fin à ses jours lundi, en cours d’après-midi, rapportent nos confrères de la Clau. L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, a eu recours à la pendaison, en profitant de l’absence de ses deux compagnons de cellule, alors sortis en promenade.

Le massage cardiaque prodigué par deux gardiens qui ont accouru immédiatement, suivi du transport du malheureux à l’Hôpital Saint-Jean, n’a pas suffi. Suite à ce suicide, plusieurs lettres ont été retrouvées, mais leur contenu n’a pas été dévoilé par l’administration pénitentiaire.

Les drames semblables sont relativement rares à la prison de Perpignan, ou deux situations similaires avaient été observées en 2009. La plus médiatisée avait concerné le maire de Saint-Cyprien, Jacques Bouille, incarcéré suite à sa mise en cause par la justice dans l’affaire des oeuvres d’art visant sa commune.