Article mis à jour le 4 juillet 2018

Vendredi 29 juin 2018, au château du Val-Saint-Germain, le colonel Jean-Marc Michelet, à la tête du groupement depuis 2015, a officiellement acté son départ pour la direction générale à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Ainsi, la colonelle Karine Lejeune, qui compte 19 années de services, prendra donc sa succession en août. Elle avait débuté sa carrière dans l’Essonne en tant qu’adjointe au commandant de la compagnie de Palaiseau, et avait alors notamment participé à la mise en place des premiers référents sur les violences conjugales. Une thématique qui a accompagné le début de sa carrière puisqu’elle a mené une étude sur le sujet à partir de 2005, au sein de la direction générale de la gendarmerie nationale.

Article créé le 1er mai 2018

Nommée porte parole de la gendarmerie nationale depuis le 29 février 2016, le colonel Karine Lejeune a, depuis sa sortie de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) en 2002, successivement exercé au sein de la compagnie de gendarmerie départementale de Palaiseau (91) comme adjoint, puis à la Délégation aux victimes au sein du ministère de l’Intérieur avant de prendre le commandement de la compagnie de gendarmerie départementale de Cambrai (59) en 2009.

Brevetée de l’Ecole de guerre, elle occupait le poste de chef de la section « prévention de la délinquance » au sein de la DGGN jusqu’à sa nomination.