Les agressions contre les pompiers en forte hausse en 2016

D’après l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), l’an dernier les agressions déclarées par les sapeurs-pompiers ont augmenté de 17,6%.

Insultes, crachats, violences contre les personnes ou dégradation du matériel… Chaque année, de nombreux pompiers sont pris à partie lors de leurs interventions ou au sein de leur caserne. D’après un rapport dévoilé ce mercredi par l’ONDRP, la tendance est même en forte hausse. En effet, l’an dernier, le nombre d’agressions déclarées a augmenté de 17,6% par rapport à l’année précédente : 2.280 pompiers se sont dits victimes d’une agression dans le cadre de leur métier en 2016, contre 1.939 en 2015.

En parallèle de l’augmentation des agressions déclarées, le nombre de jours d’arrêt de travail consécutif pour les victimes et le montant des dégradations ont eux aussi enregistré une hausse. En 2016, 1.613 journées d’arrêts ont été posées (+36,1% par rapport à 2015), et le coût des dégradations a lui bondi de 183,4% entre 2015 et 2016. Au cours de cette dernière année, 414 véhicules ont été touchés, pour un préjudice estimé à 283.442 euros.

La Nouvelle Aquitaine particulièrement touchée

D’après le rapport, de tels actes de violences sont déclarés dans toute la France, mais certaines régions sont plus touchées que d’autres: c’est en Nouvelle-Aquitaine que l’on compte le plus d’agressions, avec 406 cas en 2016. Viennent ensuite les Hauts-de-France, avec 366 cas, et l’Auvergne-Rhône-Alpes, avec 301 agressions en 2016. En quatrième position, la région Grand Est, avec 267 cas en 2016, puis l’Ile-de-France, avec 230 cas.

« On s’est tous déjà fait insulter au moins une fois », témoigne ce mercredi Patrick, un pompier volontaire interrogé sur BFMTV. Il travaille à la caserne de Chanteloup-les-Vignes, dans le département des Yvelines, particulièrement touché en région parisienne.

Plus de 1.300 dépôts de plainte

« J’ai des collègues qui se sont pris des coups de poing. Un autre s’est déjà pris un cocktail Molotov. Moi je me suis pris des pierres sur le casque, ça a été extrêmement violent » – témoigne le pompier à nos confrères de BFMTV.

Parmi les victimes, dans tous le pays, 52,1% étaient pompiers professionnels. Au total, les agressions déclarées ont donné lieu à 1.337 dépôts de plainte, soit une procédure engagée par 58,6% des victimes. En 2015, ce taux était plus important: 65% des sapeurs pompiers agressés avaient choisi de déposer une plainte.

Previous ArticleNext Article

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toronto : Une camionnette fonce sur la foule

Vers 13H30 heure locale (19H30 heure française) à Toronto (Canada), une camionnette blanche de location a fauché des piétons sur plusieurs centaines de mètres.

Selon CNN, la police a interpellée le conducteur.

Le chef de la police de Toronto a annoncé un premier bilan de 9 morts et 16 blessés.
Selon l’hopital Sunnybrook, 5 victimes sont dans un état critique.

Le maire de Toronto, John Tory, exprime sa solidarité avec les victimes.

La police demande de contacter le 911 uniquement en cas d’urgence. Pour les appels non urgents contactez le 416-808-2222 .

Une enquête est en cours afin de définir si il s’agit d’un accident ou d’un acte volontaire. 

Le suspect a été inculpé pour meurtres avec préméditation et tentatives d’homicides.

John Tory remercie les primo-intervenants , les paramedics, les pompiers et les policiers qui sont intervenus.

Ain: Un gendarme perd sa jambe après avoir été percuté par un motard

Mercredi après midi, un motard de 19 ans a refusé de s’arrêter à un contrôle routier à Artemare en percutant un gendarme puisqu’il roulait sans permis ni assurance.

Face aux appels à témoins lancés par les forces de l’ordre, il s’est finalement rendu à la brigade de recherches de Belley pour reconnaitre son refus d’obtemperer.

Transporté dans un centre hospitalier, le gendarme percuté a dû être amputé de la jambe droite et il souffre d’une fracture à sa jambe gauche.

Le motard a ensuite été placé en garde à vue à la gendarmerie de Belley.

NDDL : une cinquantaine de gendarmes blessés en 5 jours

Ce vendredi, le premier ministre s’est rendu à St Étienne de Montluc près de Nantes afin d’apporter son soutien aux gendarmes blessés à Notre Dame des Landes cette semaine.

Il a indiqué qu’une cinquantaine de gendarmes ont été blessés lors des opérations d’expulsion et de démolition sur la ZAD.

Parmi les nombreux affrontements : 4 militaires ont été blessés par l’explosion d’une grenade, 10 autres ont été blessés dont 3 grièvement après avoir été pris en embuscade par les zadistes …

Les forces de l’ordre restent sur place jusqu’à la fin du déblaiement et jusqu’à la réouverture totale de l’ensemble des routes de la ZAD.