Alerte info : Un policier tué et deux autres blessés dans une fusillade sur les Champs-Élysées

Ce jeudi vers 21H, des coups de feu ont été entendu sur l’avenue des Champs-Élysées à Paris.

L’avenue a ensuite été évacuée par la police nationale afin d’établir un périmètre de sécurité.

Trois policiers ont été blessés par balles et le tireur a été abattu.

De nombreux policiers du commissariat du 8ème arrondissement, une vingtaine de véhicules de CRS, la BRI, les militaires de l’opération “Sentinelle”, les démineurs, le SAMU, les sapeurs-pompiers de Paris et un hélicoptère de la sécurité civile et le procureur de la République François Molins sont sur les lieux.


21:28 : Le syndicat de police “Alliance” annonce le décès d’un des trois policiers, ses deux collègues sont blessés dont un grièvement (urgence absolue).

22:10 : La section anti-terroriste vient d’être chargée de l’enquête par la DGSI.

22:47 : Le porte-parole du ministère de l’Intérieur dément les rumeurs de décès d’un second policier.

22:55 : Le ministre de l’Intérieur vient de rejoindre le premier ministre et le président de la République au Palais de l’Élysée pour une réunion de crise, François Hollande prendra ensuite la parole devant les médias.

23:04 : La police confirme qu’il n’y a pas de second assaillant en fuite.

23:20 : Allocution de François Hollande, président de la République :
>  “Nous sommes convaincus que les pistes sont d’ordre terroriste. Le parquet antiterroriste a été saisi.”
“j’ai convoqué un conseil de défense demain matin à 8H.”
>  “Mes pensées vont à la famille du policier tué et aux proches des blessés. Un hommage national lui sera rendu.”
 “Le soutien de la nation est total à l’égard des forces de sécurité.”
>  “Tout doit être fait que les policiers, gendarmes et militaires puissent exercer leur mission.”

23:34 : L’État Islamique revendique cette attaque.

00:22 : La Maire de Paris annonce qu’une “cellule psychologique sera mise en place dès demain à l’attention de toutes les personnes touchées”.

00:30 : Point de situation du Procureur de Paris :
>  Le pronostic vital du policier grièvement blessé n’est plus engagé.
>  L’assaillant est identifié et connu des services de police.

Previous ArticleNext Article

Sécurité civile : six nouveaux avions pour lutter contre les feux de forêt

Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a annoncé ce lundi matin, l’achat de six Bombardier Q400 supplémentaires dans leur version lutte incendies. Il avait annoncé cette intention l’été dernier, lors d’un déplacement en Corse.

Le gouvernement français vient de passer une commande auprès de Bombardier, pour six turbopropulseurs Q400 en version lutte incendie supplémentaires. Depuis 2005, la Sécurité civile en exploite déjà deux. Capable d’emporter 10 tonnes de produits retardant, les Bombardier Q400 MR servent aussi au transport de personnes (64 passagers) et de fret (9 tonnes).

1’800 km à une vitesse de 600 km/h

D’après un rapport d’information du Sénat, l’appareil est “capable de couvrir 1’800 km à une vitesse de 600 km/h, le Bombardier Q400 dispose d’une autonomie de trois heures de carburant. Ce qui lui donne la possibilité d’intervenir “dans 90 % des secteurs à risques méditérranéens”. L’appareil peut aussi couvrir “l’ensemble de la zone Sud-Ouest” puisqu’il peut relier Bordeaux en une heure (au lieu de deux heures pour le Canadair).

Reste la question de son utilisation en relief tourmenté. Si un relief “plus accidenté n’est pas le domaine normal d’évolution du Dash”, reconnaît le rapport du Sénat; l’appareil avec ses trois heures de carburant “peut intervenir dans le relief avec une limitation avant largage de 2,4 g en comptant trois interventions de 50 min chacune avant ravitaillement. A la première intervention, il pourra emporter 6 tonnes de retardant (soit environ 1 tonne de plus que le Fokker pour les mêmes conditions d’interventions en relief). A la seconde intervention, il pourra emporter 7 tonnes de retardant et 8 tonnes à la troisième”.

6 tonnes d’eau en 12 secondes

Si les Canadair CL 415 bombardiers d’eau restent des outils très performants avec “la capacité de recueillir 6 tonnes d’eau en 12 secondes, en effleurant un plan d’eau sur 1 500 mètres”, le coût de leur maintenance est très élevé. Ce qui explique les autres propos du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, en Haute-Corse. “La flotte est aujourd’hui suffisante en France” mais doit “faire l’objet d’un entretien quand elle revient à terre”, a-t-il aussi précisé. Les Canadair CL 415 représentent à eux seuls plus de 60 % des coûts de maintenance de la flotte totale.

Le pompier de Paris blessé sur le feu de Choisy-le-Roi est décédé

Le sergent Jonathan Lassus-David qui a été grièvement blessé alors qu’il intervenait sur un important incendie à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), mercredi dernier, est décédé des suites de ses blessures, d’après nos informations. Le pompier décédé appartenait à la première équipe d’intervention, du centre de secours de Choisy, de la 22e compagnie d’incendie et de secours et du 2e groupement d’incendie et de secours de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Dans un communiqué, la BSPP indique : “Il est mort au feu alors qu’il accomplissait sa mission exigeante de soldat du feu. Son action a contribué à l’évacuation d’habitants qui auraient pu être victimes de ce sinistre. Une fois encore, la BSPP a payé un lourd tribut dans sa mission quotidienne de protection de la population”. Selon nos informations, le sergent Jonathan Lassus-David, pacsé et père de famille, était originaire d’Oloron-Sainte-Marie, une commune des Pyrénées-Atlantiques. En juin 2011, il avait été médaillé pour acte de courage et de dévouement, pour avoir participé le 14 août 2010, au secours périlleux d’un homme de 32 ans enseveli au fond d’un puits, sur la commune de Castel-Sarrazin, dans les Landes.

Une série noire

Il s’agit du quatrième sapeur-pompier mort en service commandé depuis le début 2018. En effet, le 5 janvier dernier, à l’âge de 64 ans, le caporal-chef Robert Sandraz, sapeur-pompier du corps départemental de Savoie, a été emporté par les eaux, lors d’une opération de secours et de mise en sécurité. Le 7 janvier, le caporal Jonathan Cottrez, âgé de 32 ans, et le 1ère classe Arnaud Dauchy, âgé de 20 ans, tous deux sapeurs-pompiers du corps départemental du Pas de Calais, sont décédés, alors qu’ils intervenaient sur un important incendie d’habitation où se trouvaient quatre personnes.

Opération Barkhane : 3 militaires français blessés dans l’attaque de leur convoi

Ce vendredi, l’État-major des armées a annoncé l’attaque d’un convoi blindé français par un kamikaze entre Ménaka et Indelimane au Mali.

Un soldat de l’opération Barkhane est grièvement blessé, il va être rapatrié en France. Deux autres militaires sont légèrement blessés.

Lancée le 1er août 2014, cette opération militaire vise en priorité à lutter contre les groupes terroristes armés entre le Mali et le Tchad.

© Ministère des armées