24H du Mans : Un important dispositif de sécurité

Compte-tenu du risque terroriste et des 70 000 motards attendus ce week-end autour du circuit Bugatti – Le Mans, le dispositif de sécurité s’adapte avec de nombreux moyens que se soit au niveau des missions de sécurité publique ou de sécurité civile.

Moyens de sécurité publique :

450 policiers et CRS ainsi que 385 gendarmes de la gendarmerie départementale et de la gendarmerie mobile sont présents pour effectuer des contrôles et veiller au bon déroulement de cet événement annuel.

Une équipe de déminage et 7 équipes cynophiles (dont les chiens sont notamment spécialisés dans la détection d’explosifs et de produits stupéfiants) renforcent les forces de l’ordre.

 

Moyens de sécurité civile :

Un centre médical piste, un centre médical spectateurs et 2 ambulances sont gérés par les organisateurs.

250 pompiers du SDIS et 1 équipe du SAMU sont mobilisés et réparti sur deux postes afin d’obtenir une couverture opérationnelle de l’intérieur et de l’extérieur du circuit.

240 secouristes bénévoles des associations agréées de sécurité civile sont également venus consolider le dispositif de secours.

Nous souhaitons “Bonne Chance” à la “Team 18 Sapeurs-Pompiers” qui participe à cette course d’endurance.

Previous ArticleNext Article

Corse : Deux surveillants pénitentiaires agressés par un détenu

Ce vendredi matin, un détenu radicalisé a agressé deux surveillants pénitentiaires avec un couteau dans l’enceinte du centre pénitentiaire de Borgo (Corse).

Il était placé en isolement, il s’est jeté sur les surveillants lorsque qu’ils ont ouvert la porte de la cellule.

Un des surveillants est grièvement blessé. Lui et son collègue ont été transporté au centre hospitalier.

La section de recherche de Bastia se charge de l’enquête.

Nice : un véhicule fonce sur des surveillants pénitentiaires

Ce vendredi matin, un véhicule a forcé un barrage de police avant de foncée sur des surveillants pénitentiaires.

Un surveillant a été blessé, il a été transporté au centre hospitalier.

Selon les premières informations, l’individu est inconnu des surveillants et son attaque serait intentionnelle.

Cette attaque est survenue lors d’une manifestation des surveillants qui réclament plus de moyens et plus de sécurité pour effectuer leur métier.

Plus d’infos à venir.

 

Rennes : trois mois de prison pour avoir visé la police avec une arme

Mardi 16 janvier, vers 6H, un homme a braqué les policiers avec une arme dans le centre de Rennes.

Une patrouille de police secours a été alertée pour un homme armé d’un fusil d’assaut factice sur la voie publique.

Dès qu’ils arrivent sur les lieux, les policiers demandent aux passants de se mettre à l’abri.

L’individu a ensuite menacé les forces de l’ordre en dirigeant son arme vers eux puis en simulant plusieurs tirs.

Il a finalement lâché son arme sans faire de blessés puis il a été placé en garde à vue.

Jugé en comparution immédiate, il a plaidé coupable et il a expliqué qu’il avait trouvé l’arme dans une poubelle, il était ivre au moment des faits.

Le tribunal l’a condamné à six mois de prison ferme. C’est sa 7ème condamnation pénale.