Pompiers : Modification des grades infirmiers et création des cadres de santé

Les nouveaux galons infirmiers et cadre de santé de sapeurs-pompiers professionnels sont définis par l’Arrêté du 4 avril 2017 modifiant celui du 8 avril 2015.

Les infirmiers passent de 4 grades à 3 (suppression du grade Infirmier Chef) et le statut “cadre de santé” est crée et représenté par 3 niveaux.

 

Patrick Hertgen, vice président des sapeurs-pompiers de France chargé du secours à personnes, indique que “cadre de santé” est le cadre d’emploi qui succède aux “infirmiers d’encadrement”.

Voir le tableau de l’Association Nationale des Infirmiers de Sapeurs-Pompiers :

©ANISP

 

Cadres de santé :
Les membres du cadre d’emplois exercent leurs fonctions dans les services départementaux d’incendie et de secours au sein du service de santé et de secours médical mentionné à l’article L. 1424-1 du code général des collectivités territoriales.
Ils participent à l’ensemble des missions définies à l’article R. 1424-24 du même code.
Ils dirigent et coordonnent les activités des personnels infirmiers de sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires, engagés dans toutes les missions dévolues aux services départementaux d’incendie et de secours.
A ce titre, ils ont vocation à occuper les emplois d’infirmier de chefferie ou d’infirmier de groupement fixés par le décret du 25 septembre 1990 susvisé, sous réserve d’avoir satisfait aux obligations de formation d’adaptation à l’emploi définies par arrêté conjoint du ministre chargé de la sécurité civile, du ministre chargé de la fonction publique et du ministre chargé de la santé.
Les cadres et les cadres supérieurs de santé de sapeurs-pompiers professionnels exercent des missions d’assistance au médecin-chef, au pharmacien-chef et aux médecins des groupements de sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires.
Ils participent aux actions de formation des infirmiers et des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires.

Les titulaires du grade de cadre supérieur de santé de sapeurs-pompiers professionnels exercent leurs fonctions dans les services départementaux d’incendie et de secours classés en première catégorie au sens de l’article R. 1424-1-1 du code général des collectivités territoriales. Ils ont vocation à y exercer l’emploi d’infirmier de chefferie.
Les cadres supérieurs de santé de sapeurs-pompiers professionnels exercent en outre des fonctions d’encadrement et de formation des cadres de santé de sapeurs-pompiers professionnels. Ils peuvent être chargés de missions communes à plusieurs structures internes du service départemental d’incendie et de secours, au-delà des structures dont l’encadrement des personnels est normalement confié aux cadres de santé. Ils peuvent être chargés de projet au sein du service départemental.

Previous ArticleNext Article

Corse : Deux surveillants pénitentiaires agressés par un détenu

Ce vendredi matin, un détenu radicalisé a agressé deux surveillants pénitentiaires avec un couteau dans l’enceinte du centre pénitentiaire de Borgo (Corse).

Il était placé en isolement, il s’est jeté sur les surveillants lorsque qu’ils ont ouvert la porte de la cellule.

Un des surveillants est grièvement blessé. Lui et son collègue ont été transporté au centre hospitalier.

La section de recherche de Bastia se charge de l’enquête.

Nice : un véhicule fonce sur des surveillants pénitentiaires

Ce vendredi matin, un véhicule a forcé un barrage de police avant de foncée sur des surveillants pénitentiaires.

Un surveillant a été blessé, il a été transporté au centre hospitalier.

Selon les premières informations, l’individu est inconnu des surveillants et son attaque serait intentionnelle.

Cette attaque est survenue lors d’une manifestation des surveillants qui réclament plus de moyens et plus de sécurité pour effectuer leur métier.

Plus d’infos à venir.

 

Rennes : trois mois de prison pour avoir visé la police avec une arme

Mardi 16 janvier, vers 6H, un homme a braqué les policiers avec une arme dans le centre de Rennes.

Une patrouille de police secours a été alertée pour un homme armé d’un fusil d’assaut factice sur la voie publique.

Dès qu’ils arrivent sur les lieux, les policiers demandent aux passants de se mettre à l’abri.

L’individu a ensuite menacé les forces de l’ordre en dirigeant son arme vers eux puis en simulant plusieurs tirs.

Il a finalement lâché son arme sans faire de blessés puis il a été placé en garde à vue.

Jugé en comparution immédiate, il a plaidé coupable et il a expliqué qu’il avait trouvé l’arme dans une poubelle, il était ivre au moment des faits.

Le tribunal l’a condamné à six mois de prison ferme. C’est sa 7ème condamnation pénale.