Marins-pompiers de Marseille : une nouvelle campagne pour le recrutement

Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille a commencé une nouvelle campagne de recrutement. La visibilité est au rendez-vous, puisque celle-ci est visible devant toutes les casernes. L’objectif du bataillon est clair, augmenter ses effectifs en personnel.

Tout comme chaque année, le bataillon organise plusieurs journées de recrutement, pendant lesquelles, la condition physique et l’aptitude psychologique des candidats issus de toutes les régions sont mises à l’épreuve.

Le recrutement 

Pour avoir la possibilité de faire partie des rangs de cette unité de la marine nationale, il faut passer par une série d’entretiens et de tests. Il faut néanmoins remplir des conditions particulières ; être de nationalité française, jouir de ses droits civiques, être de bonne moralité, avoir effectué la journée défense et citoyenneté (JDC), être âgé au moins de 18 ans et au plus de 26 ans, avoir un niveau scolaire de 3ᵉ à BAC +3, être titulaire du permis B.

Et bien sûr, qui dit “être marin”, dit savoir nager. C’est primordiale. Le recrutement ce fait auprès du Cirfa -centre d’information et de recrutement des forces armées- le plus proche de votre commune ou directement au bureau de recrutement du bataillon des marins-pompiers de Marseille.

Les tests

Après avoir rempli toutes les conditions, les candidats passent plusieurs entretiens de motivation, une visite médicale, un entretien avec un psychologue, des tests psychotechniques et des tests sportifs. Toutes les infos et les barèmes, sur le site du BMPM.

 

Pompiers de l’Hérault : une campagne pour “plus de reconnaissance”

COMMUNICATION. Les sapeurs-pompiers de l’Hérault ont dévoilé leur nouvelle campagne de communication en juillet dernier et depuis quelques jours, celle-ci ne manque pas de visibilité. L’objectif des pompiers est d’avoir plus de reconnaissance du grand public.

Le Sdis 34 semble s’installer progressivement dans une nouvelle dynamique. Nouveau directeur, nouvelle organisation interne, plusieurs milliers d’euros d’investissements pour la sécurité et une toute nouvelle stratégie de communication, pensée gracieusement par l’agence « La Chamade », une boîte basée à Mauguio, dans l’Hérault.

Nouvelle signature

« SP – Les sapeurS-Pompiers de l’Hérault, toujours là quand il faut ! », c’est le nouveau slogan qui accompagne désormais toutes les campagnes du Sdis 34 et qui est diffusé sur des panneaux publicitaires qui bordent les routes de l’Hérault. On peut notamment lire ToujourS-Présents, avec le S et le P de sapeurs-pompiers en rouge majuscule.

Toujours présents, toujours partants ou encore toujours proches, ce sont les trois messages forts que souhaitent faire passer les « soldats du feu » d’ici, en partenariat avec le conseil départemental de l’Hérault. Des messages qui ressemblent à des devises.

Apposés sur des magnifiques images de Thierry Pons, photographe et sapeur-pompier volontaire au Sdis de l’Hérault, la campagne déclinée en trois visuels présente une allure simple, mais percutante.

Les influenceurs sollicités

Pour faire passer les messages, rien de mieux que des journalistes convaincus et des médias de la partie, ont assuré les deux responsables de « la Chamade ». Les sapeurs-pompiers lancent un appel, « aujourd’hui et pendant toute l’année, nous avons besoin des journaux, de magazines, de sites Internet et Web, de blogs, de radios, de TV et des réseaux d’affichage, afin de relayer et d’amplifier ces messages ».

Bertrand Fassio, le directeur général du groupe Média Métropolitain -7Officiel, e-metropolitain.fr, Métropolitain Mag’, les magazines Mandarin et Addict-, a déjà mis à disposition du Sdis de l’Hérault des encarts publicitaires plusieurs fois par mois, afin de l’accompagner dans sa nouvelle stratégie tout feu, tout flamme.

Marseille : le camion des pompiers se couche en plein centre-ville

VIDÉO. Samedi en début de soirée, un camion citerne du bataillon de marins-pompiers de Marseille -BMPM- s’est retrouvé sur le flanc, alors qu’il se rendait sur un incendie forestier qui avait détruit ce dimanche matin, au moins 200 hectares sur la commune d’Aubagne.

D’après nos confrères de La Provence, un des militaires a été légèrement blessé. Le pire a été évité puisque l’accident s’est produit sur la place Castellane, dans le 6ème arrondissement de Marseille et qu’aucun blessé grave n’est à déplorer.

Incendies criminels : un pompier confondu par ses collègues

Un sapeur-pompier volontaire âgé de 19 ans a été mis en examen et écroué à Epinal, dans les Vosges. Il est soupçonné d’avoir allumé au moins sept incendies sur des véhicules ou des immeubles, avant d’alerter ses collègues, selon une information délivrée par nos confrères de Vosges Matin et de l’AFP.

Devant les enquêteurs, le jeune pompier a partiellement reconnu les faits. Au moins six des sept incendies allumés entre le 17 avril et le 16 août dernier. Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer.

Des collègues dans le doute

D’après l’AFP, le volontaire a été confondu par d’autres pompiers, tous interpellés par le fait que celui-ci se trouvait à chaque fois dans les environs des multiples départs de feu. En ce qui concerne le dernier sinistre qu’il nie avoir commis, il s’agirait de son propre appartement, où il résidait avec sa mère. Celui-ci a été entièrement détruit par les flammes. Il n’est d’ailleurs intervenu sur aucun des incendies qu’il est soupçonné d’avoir allumé.

“Le 11 août, le chef de centre a alerté les policiers. En interne, nous avons analysé l’ensemble de ces feux. Après notre intervention du 16 août à son domicile, il n’y avait plus de doute. Le 17 au matin, nous avons remis l’ensemble de nos documents aux services de police”, témoigne le directeur du Sdis 88 à nos confrères de Vosges Matin.

Déféré et présenté à une juge d’instruction

Interpellé et placé en garde à vue, le jeune pompier a été déféré au parquet, puis présenté à une juge d’instruction qui l’a mis en examen pour “dégradation volontaire ou destruction par incendie”.

Le délégué du procureur a requis la détention provisoire, “de façon à faire toute la lumière sur l’incendie du 16 août”, puisque celui-ci conteste être l’auteur de cet incendie. “Il y a trop de contradictions dans sa déclaration et dans ce que peuvent dire d’autres témoins. Et le vrai sujet est le risque de récidive”, précise le délégué du procureur à nos confrères. Il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Epinal.

Var (83) : Un policier se suicide après avoir tué 2 pompiers

Dimanche vers 2H, un policier affecté à la brigade anti-criminalité de Toulon a tué deux pompiers dont l’amant de sa femme.

Le policier s’est rendu au domicile de l’amant de sa femme qui organisait une soirée avec des amis.

Il a tué le propriétaire et un invité (tous les deux pompiers) avec son arme de service, il s’est ensuite suicider.

Saint-Cannat (13): 1000 sapeurs-pompiers et militaires mobilisés 

Ce dimanche matin, plus de 700 pompiers étaient toujours mobilisés sur le chantier, appuyés par 200 véhicules, deux hélicoptères bombardiers d’eau et deux Canadairs.

Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône avec le renfort de colonnes des SDIS voisins et des militaires de la sécurité civile ont parvenus dimanche matin à circonscrire ce violent incendie qui a parcouru environ 750 hectares à Saint-Cannat, près d’Aix-en-Provence.

Ce sont pas moins de 1000 sapeurs-pompiers et militaires de la sécurité civile qui ont été mobilisés durant cet incendie.

Les comités communaux feux de forêts et les réservés communales de sécurité civile ont également été mobilisées.

Une dizaine d’habitations ont été évacuées par précaution et le trafic sur la ligne LGV Paris-Marseille, qui passe notamment à proximité, à Aix-en-Provence, interrompu samedi soir, a repris dimanche matin.

L’incendie ne serait pas d’origine naturelle selon le Sous-Préfet, une enquête a tout de même été ouverte par la gendarmerie afin de déterminer les causes exactes de ce sinistre.

Lot et Garonne (47) : Un pompiers perd le contrôle d’un fourgon

Mardi vers 15H, le fourgon des sapeurs -pompiers Sainte-Bazeille s’est retrouvé en travers de la route départementale 3 alors qu’il se rendait en intervention.

Le conducteur aurait perdu le contrôle de l’engin en voulant éviter une voiture.

Deux autres fourgon se sont rendu sur les lieux de l’incendie d’habitation.

Pas-de-Calais : Un pompier fait une chute de 10 mètres

Samedi après-midi, une journée porte ouverte était organisée au centre de secours de Marck.

Pour l’occasion, les pompiers avaient prévu de nombreuses démonstrations.

Lors d’une manoeuvre, un sapeur-pompier du Groupe de Reconnaissance et d’intervention en Milieu Périlleux a chuté d’une dizaine de mètres, il s’apprêtait à descendre en rappel depuis la nacelle de l’échelle aérienne.

Ses collègues et le SMUR lui ont rapidement porté secours. Il a ensuite été transporté au centre hospitalier de Calais.

Les causes de la chute restent inconnues au moment de la rédaction de cet article.

Seine-Maritime : Un pompier frappé en intervention

Jeudi 22 juin, vers 16h, les sapeurs-pompiers sont intervenus sur un feu de pavillon à Sotteville-lès-Rouen.

A leur arrivée, les pompiers demandent au propriétaire d’un véhicule en stationnement de se déplacer afin de faciliter l’intervention des secours . Il éloigne sa voiture mais il revient et agresse un pompier en lui mettant un violent coup de poing au visage, le soldat du feu souffre de deux dents cassées.

Les témoins ont tenté d’interpeller l’agresseur mais il a réussi à prendre la fuite.

Une enquête est ouverte par les forces de l’ordre.

 

Rugby : les pompiers Catalans champions de France

Ce samedi, en finale de championnat de France, l’équipe de rugby des sapeurs-pompiers des Pyrénées-Orientales a gagné, aux tirs aux buts, face à leurs homologues du Sdis du Var. C’est une victoire prestigieuse pour les pompiers Catalans, alors qu’ils jouaient sur leur terre, à Canet-en-Roussillon, en pays Catalan.

La dernière action à revivre à 58min