Manche (50) : Un an de prison pour avoir agressé un gendarme a son domicile

Le dimanche 6 août, les gendarmes de La Haye-Pesnel retrouvent un véhicule volé, un homme de 20 ans dormait à l’intérieur, de plus il était en possession de stupéfiants. Il a ensuite été placé en garde à vue. Il ressort vers 20H avec une convocation pour être jugé en comparution immédiate.

Vers 23H, l’individu pénètre dans l’enceinte des logements de la gendarmerie.

L’homme demande une cigarette à un gendarme qui lui répond qu’il n’a rien à faire là. Il entre dans le domicile du gendarme et lui assène des coups de poing et des morsures.

Plusieurs gendarmes sont arrivé très rapidement afin de maîtriser l’agresseur.

Le gendarme agressé a eu une interruption totale de travail de 5 jours.

Le tribunal a condamné l’individu à  1 an de prison dont 6 mois ferme. Il devra aussi travailler ou suivre une formation, suivre des soins psychologiques et indemniser les victimes.

Il a également obtenu l’interdiction de se rendre sur le territoire de la commune de La Haye-Pesnel.

Aude (11) : Un policier blessé dans une course-poursuite

Vendredi vers 17 heures, un équipage de la brigade anticriminalité de Narbonne croise un conducteur connu des services de police mais il n’a pas le permis de conduire.

La police se met donc à la poursuite du véhicule. L’automobiliste refuse d’obtempérer puis percute le véhicule de police.

Un policier à été victime d’un traumatisme au niveau des cervicales. Il a obtenu un jour d’interruption totale de travail.

La BAC a finalement réussie à maîtriser l’individu.

Il va être jugé en comparution immédiate.

Vitry sur Seine (94) : Le commissariat fermé au public

Depuis mardi 11H30, le commissariat de la police nationale situé à Vitry-sur-Seine est fermé en raison d’une invasion  de puces et de punaises.

Le syndicat de police Alliance 94 estime que ce type de problème est récurent. Alliance a déjà dénoncé qu’il était inadmissible que les policiers et le public  se retrouvent dans de telles conditions. Le syndicat demande à l’administration de prendre de vraies mesures.

 Une entreprise de désinfection doit intervenir rapidement afin de réouvrir le commissariat.

Var (83) : Un policier se suicide après avoir tué 2 pompiers

Dimanche vers 2H, un policier affecté à la brigade anti-criminalité de Toulon a tué deux pompiers dont l’amant de sa femme.

Le policier s’est rendu au domicile de l’amant de sa femme qui organisait une soirée avec des amis.

Il a tué le propriétaire et un invité (tous les deux pompiers) avec son arme de service, il s’est ensuite suicider.

Rennes (35) : un policier renversé, ses collègues ouvrent le feu

Ce dimanche matin, les policiers de Rennes ont été alertés à propos de trois personnes qui commettaient des dégradations sur des scooters et des tables à proximité de la gare.

En voyant les forces de l’ordre, deux individus ont pris la fuite à bord d’une Renault Twingo, il ont renversé un policier.

Les deux collegues ont ensuite ouvert le feu vers le véhicule en fuite a finalement percuté un poteau de signalisation avant de finir sur le toit.

Le conducteur est décédé malgré l’intervention rapide des pompiers. Le passager est indemne, il a été interpellé.

L’Inspection générale de la police nationale a ouvert une enquête.

Toulouse (31) : Une automobiliste fonce sur les policiers

Jeudi 20 juillet, vers 18H, les policiers ont tenté de contrôler une voiture qui circulait sans plaque d’immatriculation mais la conductrice a foncée sur eux dans le quartier du Mirail à Toulouse.

Le véhicule en fuite a été bloqué dans le flux de la circulation, ce qui à permis au forces de l’ordre de rattraper le véhicule. Mais une fois les policiers à sa hauteur, elle arrive à prendre la fuite.

Quelques kilomètres plus loin, la voiture en fuite est à nouveau bloquée par les forces de l’ordre dans une impasse.

La conductrice a été interpellée puis placée en garde à vue.

Le syndicat Unité-SGP Police dénonce une banalisation de la violence sur les forces de l’ordre.

Mardi soir, un homme avait percuté des policiers afin d’échapper à un contrôle dans le quartier de La Faourette à Toulouse, deux policiers avaient été blessés.

Insolite : il imite le véhicule de la gendarmerie

Stationné en bordure d’un axe très fréquenté d’une commune des Cévennes gardoise, son véhicule de couleur bleue n’est pas passé inaperçu aux yeux des villageois, ni à ceux des gendarmes locaux.

Ayant acquis le véhicule récemment, le propriétaire avait lui-même collé des sérigraphies sur la carrosserie de son véhicule, poussant l’imitation jusqu’aux plaques d’immatriculation arborant le drapeau tricolore : « Il ne manque plus que le gyrophare » s’est esclaffé un voisin. 
S’ajoutant à la confusion, le gendarme en herbe effectuait des « contrôles radar » en positionnant derrière son véhicule un trépied monté d’un appareil photographique, prévoyant même un faux câble d’alimentation reliant son dispositif improvisé au coffre. 

« Mon but était de faire ralentir les gens », a déclaré ce riverain de 63 ans, se plaignant de la vitesse des véhicules circulant devant son domicile. 

Retenant le délit d’usage public de véhicule pouvant créer une méprise avec ceux des militaires, le magistrat a décidé la convocation en justice de l’intéressé qui a dû remettre en conformité son véhicule. Le faux radar a été saisi et détruit.

Le ministre de l’Intérieur souhaite moderniser la gendarmerie

Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, souhaite que la gendarmerie soit une des forces de sécurité les plus modernes d’Europe.

 C’est lors de son discours à l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale à Melun que le ministre a évoqué le sujet de la modernisation des locaux, véhicules et équipements mis à la disposition des militaires.

Pour Gérard Colomb, la vétusté de certaines brigades et l’ancienneté de certains véhicules sont inacceptables.

Il estime qu’il faut également renforcer le matériel de la gendarmerie.

Indre-et-Loire (37) : Un lycéen perd son permis, les gendarmes l’emmène à son épreuve du BAC

Un lycéen s’est fait contrôler en excès de vitesse par les gendarmes du peloton motorisé de Monnaie en se rendant à une épreuve du baccalauréat.

Contrôlé à 125 km/h au lieu de 80 km/h, il s’est fait retirer son permis de conduire. Mais les gendarmes se sont montrés compréhensifs lorsque le jeune a expliqué qu’il n’arriverait pas à temps au centre d’examen.

Les forces de l’ordre ont ensuite conduit l’adolescent à son épreuve.

Les parents du lycéen ont envoyé une lettre de remerciements aux gendarmes.

Paris : Un véhicule percute un fourgon de la Gendarmerie

Une intervention de police est en cours sur les Champs-Elysées, la Préfecture de Police demande d’éviter le secteur.

Un véhicule a percuté un fourgon de Gendarmerie mobile et a ensuite pris feu. Le conducteur de 31 ans était fiché S. Aucun blessé n’est à déplorer du côté des forces de l’ordre.
Le ministre de l’intérieur a annoncé le décès de l’assaillant.

“Une nouvelle fois, les forces de sécurité en France ont été visées. La menace est extrêmement élevée” a déclaré Gérard Collomb.  Il qualifie cet acte de tentative d’attentat.
L’assaillant a été déclaré décédé par le ministre de l’intérieur.

Une bonbonne de gaz, une arme ainsi qu’une carte d’identité ont été retrouvées dans la voiture.

Le parquet anti-terroriste de Paris se saisi de l’enquête.