Nîmes : portes ouvertes au groupement hélicoptère de la sécurité civile

Retrouvez ci-dessous les photos et vidéos réalisées par notre équipe lors des portes ouvertes au groupement hélicoptère de sécurité civile à Nîmes-Garons :

(Sur mobile cliquer sur l’image pour accéder à la galerie photo)60 ans du GHSC

Pour fêter ses 60 ans, le groupement hélicoptère de la sécurité civile a organisé un journée portes ouvertes au centre de maintenance de ses hélicoptères ce samedi 21 octobre.

Au cours de la journée, les démonstrations aériennes et terrestres des sapeurs-pompiers, unités militaires de la sécurité civile, avions bombardiers d’eau de la sécurité civile et des hélicoptères de la gendarmerie, de la marine nationale, des douanes et de la sécurité civile se sont succédées.


Défense : un soldat de l’opération Chammal décède au combat

Ce samedi soir, l’Élysée a publiée un communiqué anonçant le décès d’un militaire français en opération extérieure. Cet adjudant du 13eme régiment de dragons parachutistes (forces spéciales) a été tué par l’Etat islamique dans la zone de combats Irako-Syrienne.

Le président de la République salue “le sacrifice” de ce soldat et exprime “sa confiance et sa fierté aux militaires français”. La ministre des armées exprime “son émotion et sa tristesse”. C’est le premier soldat français de l’opération Chammal qui périt sous les balles de Daesh. L’équipe de Secours Info adresse ses condoléances à ses proches.

Photos : journées du patrimoine 2017

Retrouvez ci-dessous les photos réalisées par nos équipes lors des journées du Patrimoine 2017 :

(Sur mobile cliquer sur l’image pour accéder à la galerie photo)

Journées du Patrimoine 2017

Les photos de notre seconde équipe via ce lien :  JEP 2017



Samedi, nos équipes se sont rendu simultanément au ministère de l’Intérieur et au service de secours du Duplex A86, puis dans deux centres de secours des pompiers de Paris, les casernes “Boursault” et “Ménilmontant”.

Dimanche, nous avons commencé la journée par l’héliport de Paris avant de se rendre a la préfecture de police et la compagnie motocycliste, nous avons ensuite fini ces journées de patrimoine par le musée de la préfecture de police.

Paris : un militaire de l’opération Sentinelle agressé au couteau

Ce vendredi matin vers 6H30, un militaire de l’Opération Sentinelle a été attaqué par un homme armé d’un couteau à la station de métro Châtelet -Les Halles.

Lors d’une patrouille de la mission vigipirate, un individu est arrivé dans le dos d’un militaire en tenant des propos islamiques, il a tenté de l’atteindre à la gorge avec un couteau.

Les militaires l’ont rapidement interpellé, il n’y a aucun blessé.

L’agresseur était connus des services de police depuis 2008, il avait fait parti d’une association qui soutient l’islamisme radical.

La sous-direction anti-terroriste à été saisie, les policiers du 36 quai des orfèvres sont chargés de l’enquête.

Nice : un légionnaire de l’opération Sentinelle se suicide

Un légionnaire engagé dans l’opération Sentinelle s’est suicidé, ce mardi matin avec son arme près de Nice.

Il était âge de 25 ans et appartenait au 2e régiment étranger du génie, régiment basé à St-Christol.

Au moment des faits, il était en patrouille avec trois de ses camarades près de la frontière italienne.

D’après la gendarmerie des Alpes-Maritimes, il se serait détaché de la troupe et se serait suicidé avant d’être retrouvé vers 5 heures par ses camarades.

Une enquête a été confiée à la brigade de recherche de Menton.

IRMA : Les secours métropolitains attendus aux Antilles

L’ouragan IRMA a fait au moins 4 morts et 50 blessés et il a détruit 95% les îles de St Martin et St Barthélémy, la Guadeloupe a également été touchée.

Des gendarmes ont décollé direction les Antilles Françaises afin de sécuriser les îles en luttant contre les pillages, parmi eux 20 militaires font parti de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale leur but sera de procéder à l’identification des victimes.

De nombreux sapeurs-pompiers venant de toute la métropole et des sapeurs-sauveteurs des formations militaires de la sécurité-civile auront pour mission de porter secours aux sinistrés.

Basée en Martinique, la frégate “Ventose” de la Marine Nationale apporte également de la nourriture et de l’eau aux sinistrés.

Des associations agrées de sécurité civile et humanitaires vont aussi apporter leur soutien.

Sur le web, les volontaires de l’association VISOV sont à pieds d’oeuvre depuis mercredi soir. Cette équipe que l’on qualifie souvent de “pompiers virtuels” a notamment mise en place un formulaire de recherches de personnes afin de faciliter le recensement des personnes recherchées.

Paris : un militaire de l’opération Sentinelle se donne la mort avec son Famas

Le drame a eu lieu dans les locaux de la Marine nationale, selon une information exclusive de nos confrères du Parisien.

Un militaire de l’opération Sentinelle a pris son Famas de calibre 5.56mm, a placé le canon au niveau de sa tête et a tiré. Âgé de 26 ans, il s’est donné la mort vendredi soir peu avant minuit. Ses camarades ont tenté de le ranimer, en vain. Son décès a été prononcé par le médecin du Samu une heure plus tard.

Les faits se sont déroulés dans les locaux de la Marine nationale, rue Saint-Dominique où le soldat de l’opération Sentinelle se trouvé. Le jeune militaire était seul dans sa chambre située au 2e étage. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale.

La vie des soldats de l’opération sentinelle au quotidien

SÉCURITÉ. 7’000 soldats sont mobilisés dans toute la France pour l’opération Sentinelle. Souvent sollicités, ils vivent loin de leur famille. Des épouses de soldats appellent d’ailleurs ce samedi à manifester pour protester contre les conditions de travail de leur conjoint.
Ce reportage est issu du journal télévisé de 20h du 24 août 2017 présenté par Julien Arnaud sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20h du 24/08/2017 des sujets sur l’actualité, des reportages en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des  Français.

Levallois Perret (92) : Six militaires de l’opération sentinelle attaqués par un véhicule

Ce matin à 7h55, des militaires de l’opération Sentinelle ont été percutés par un véhicule sur la place de Verdun à Levallois-Perret.
Parmi les six blessés, deux soldats ont été grièvement blessé mais leur pronostic vital n’est pas en danger. Ils ont été transporté dans dans les hôpitaux Percy et Bégin.


Florence Parly, ministre des Armées, condamne “avec la plus grande fermeté cet acte lâche”, elle apporte “tout son soutien aux blessés, ainsi qu’à leurs camarades et à leurs familles”. “L’enquête en cours déterminera ses motivations et les circonstances dans lesquelles il a agit” .

Une enquête en flagrance “tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en lien avec une entreprise terroriste criminelle”  à été ouverte par la sous-direction anti-terroriste.

La direction régionale de la police judiciaire, la direction centrale de la police judiciaire et la direction générale de la sécurité intérieure se chargent de cette enquête.

Un homme a été interpellé vers 13H30 sur l’autoroute A16 au niveau de Marquise, il se déplaçait dans une BMW Série2 noire. L’arrestation a été menée par les BRI de Lille et de Rouen. Des coups de feu ont été échangé au cours de l’interpellation.
Le suspect de 37 ans a été touché par balles 5 fois, il a été évacué vers un centre hospitalier. Un policier de la BRI a été touché à la cuisse, ses jours ne sont pas en danger.

 

Le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers démissionne

” Mais voilà, l’heure du départ est arrivée, plus rapidement que prévu. Cela ne vous étonnera pas, vous dont l’imprévu est le pain quotidien. Depuis le premier jour, nous avons appris à avoir, avec nous, un sac prêt pour partir « au coup de sifflet bref ». Choisir d’être militaire, c’est accepter de ne plus s’appartenir, tout-à-fait. ”

Tancé publiquement à deux reprises par le nouveau chef de l’État, sa situation devenait intenable. 

Le général Pierre de Villiers à alors décidé de quitter son poste de l’état-major des armées (EMA) mercredi matin, alors même qu’il venait d’être prolongé à son poste jusqu’en juillet 2018. 

Dans un communiqué, il déclare «ne plus être en mesure», «dans les circonstances actuelles», «d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel [il croit] pour garantir la protection de la France et des Français».

Dans un bel au revoir, il a tenu à dire sur sa page Facebook “A titre personnel, je reste indéfectiblement attaché à mon pays et à ses armées. Ce qui m’importera, jusqu’à mon dernier souffle, c’est le succès des armes de la France. “