Nice : un légionnaire de l’opération Sentinelle se suicide

Un légionnaire engagé dans l’opération Sentinelle s’est suicidé, ce mardi matin avec son arme près de Nice.

Il était âge de 25 ans et appartenait au 2e régiment étranger du génie, régiment basé à St-Christol.

Au moment des faits, il était en patrouille avec trois de ses camarades près de la frontière italienne.

D’après la gendarmerie des Alpes-Maritimes, il se serait détaché de la troupe et se serait suicidé avant d’être retrouvé vers 5 heures par ses camarades.

Une enquête a été confiée à la brigade de recherche de Menton.

Présidence : Les CRS privés de leurs HK G36

La maison d’Emmanuel Macron située au Touquet (Pas-de-Calais) est surveillée 24h/24 depuis son élection à la Présidence de la République.

Ce sont les CRS qui ont pour mission de surveiller cette habitation.

Hors jeudi 24 août, veuille de l’arrivée du couple présidentiel les agents ont reçu de nouvelles directives: être plus discrets.

Les directives précisent aux fonctionnaires qu’ils ne doivent plus patrouiller avec leurs armes collectives, des HK G36. Ces armes doivent alors rester dans les véhicules afin de ne pas créer de nuisance au voisinage.

Les CRS font entendre leur grogne par l’intermédiaire de leurs syndicats suite au danger de ces nouvelles mesures

Savoie : accident mortel entre une voiture et un véhicule gendarmerie

Un accident s’est produit  la nuit dernière, entre une voiture et un véhicule de gendarmerie, qui circulaient sur la commune de Chignin, en Savoie. Dans la violence du choc, un passager de la voiture est décédé.

L’accident mortel est survenu la nuit dernière peu après 1 heure, entre une voiture et un véhicule de la gendarmerie à Chignin, sur la route départementale entre Chambéry et Montmélian, rapportent nos confrères de France Bleu Pays de Savoie.

Le passager de la voiture est décédé et les trois autres occupants ont été blessés. Les gendarmes eux sont indemnes. Pour l’instant, nous ne connaissons pas les circonstances de cet accident.

Le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers démissionne

” Mais voilà, l’heure du départ est arrivée, plus rapidement que prévu. Cela ne vous étonnera pas, vous dont l’imprévu est le pain quotidien. Depuis le premier jour, nous avons appris à avoir, avec nous, un sac prêt pour partir « au coup de sifflet bref ». Choisir d’être militaire, c’est accepter de ne plus s’appartenir, tout-à-fait. ”

Tancé publiquement à deux reprises par le nouveau chef de l’État, sa situation devenait intenable. 

Le général Pierre de Villiers à alors décidé de quitter son poste de l’état-major des armées (EMA) mercredi matin, alors même qu’il venait d’être prolongé à son poste jusqu’en juillet 2018. 

Dans un communiqué, il déclare «ne plus être en mesure», «dans les circonstances actuelles», «d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel [il croit] pour garantir la protection de la France et des Français».

Dans un bel au revoir, il a tenu à dire sur sa page Facebook “A titre personnel, je reste indéfectiblement attaché à mon pays et à ses armées. Ce qui m’importera, jusqu’à mon dernier souffle, c’est le succès des armes de la France. “

Insolite : il imite le véhicule de la gendarmerie

Stationné en bordure d’un axe très fréquenté d’une commune des Cévennes gardoise, son véhicule de couleur bleue n’est pas passé inaperçu aux yeux des villageois, ni à ceux des gendarmes locaux.

Ayant acquis le véhicule récemment, le propriétaire avait lui-même collé des sérigraphies sur la carrosserie de son véhicule, poussant l’imitation jusqu’aux plaques d’immatriculation arborant le drapeau tricolore : « Il ne manque plus que le gyrophare » s’est esclaffé un voisin. 
S’ajoutant à la confusion, le gendarme en herbe effectuait des « contrôles radar » en positionnant derrière son véhicule un trépied monté d’un appareil photographique, prévoyant même un faux câble d’alimentation reliant son dispositif improvisé au coffre. 

« Mon but était de faire ralentir les gens », a déclaré ce riverain de 63 ans, se plaignant de la vitesse des véhicules circulant devant son domicile. 

Retenant le délit d’usage public de véhicule pouvant créer une méprise avec ceux des militaires, le magistrat a décidé la convocation en justice de l’intéressé qui a dû remettre en conformité son véhicule. Le faux radar a été saisi et détruit.

Saint-Cannat (13): 1000 sapeurs-pompiers et militaires mobilisés 

Ce dimanche matin, plus de 700 pompiers étaient toujours mobilisés sur le chantier, appuyés par 200 véhicules, deux hélicoptères bombardiers d’eau et deux Canadairs.

Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône avec le renfort de colonnes des SDIS voisins et des militaires de la sécurité civile ont parvenus dimanche matin à circonscrire ce violent incendie qui a parcouru environ 750 hectares à Saint-Cannat, près d’Aix-en-Provence.

Ce sont pas moins de 1000 sapeurs-pompiers et militaires de la sécurité civile qui ont été mobilisés durant cet incendie.

Les comités communaux feux de forêts et les réservés communales de sécurité civile ont également été mobilisées.

Une dizaine d’habitations ont été évacuées par précaution et le trafic sur la ligne LGV Paris-Marseille, qui passe notamment à proximité, à Aix-en-Provence, interrompu samedi soir, a repris dimanche matin.

L’incendie ne serait pas d’origine naturelle selon le Sous-Préfet, une enquête a tout de même été ouverte par la gendarmerie afin de déterminer les causes exactes de ce sinistre.

Orages : 17 départements placés en vigilance orange

Météo-France a placé ce mardi matin 17 départements en alerte orange pour orages. Les territoires concernés sont: 

l’Aveyron, la Corrèze, la Dordogne, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. 

Vers 10 heures, 3 autres départements sont venus se rajouter à cette vigilance: 

l’Allier, la Creuse et le Puy-de-Dôme
Quelques conseils à adopter face à la vigilance orange “orages”