Le ministre de l’Intérieur annonce  une réorganisation des forces de l’ordre

Image d'Illustration

Gerard Collomb, ministre de l’Intérieur, s’est exprimé sur BFM TV à propos de plusieurs pistes pour renforcer la sécurité nationale.

« Je pense qu’on a un problème de sécurité aujourd’hui qui est maximal. Tous les pays se posent le problème de leur organisation . […] Donc regarder notre organisation et essayer de la transformer pour qu’elle soit plus efficace, évidemment que c’est un problème qui se pose à tous les pays », a-t-il insisté.

Une fusion des groupes d’intervention?

- Annonce -

Le ministre de l’Intérieur n’a pas écarté la possibilité d’une fusion entre le GIGN et la FIPN (Force d’Intervention de la Police Nationale, BRI + RAID).

« L’organisation de la police dans notre pays elle date d’un ou deux siècles. Nous sommes dans une période de changement, donc rien n’est interdit ». Mais le ministre exclut une fusion totale entre la police et la gendarmerie.

« On a beaucoup progressé au court des dernières années et je vois, sur le terrain, qu’il y a une complémentarité qui est parfaite. Je pense que chacun peut garder ses propres traditions parce que l’organisation est totalement différente, mais en même temps il faut qu’il y ait une coordination qui soit totale. Il faut qu’il y ait une continuité entre l’action de la gendarmerie et l’action de la police ».

Le ministre a rappelé l’engagement du gouvernement pour créer 10 000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires en 5ans.