Paris (75) : Déclarée morte, elle est « ressuscitée » par des policiers

0
7

Jeudi dernier, les pompiers de la caserne Massena débarquent au domicile d’une personne inanimée. C’est sa fille de 18 ans qui a donnée l’alerte.

Le médecin du SAMU est demandé en renfort, celui ci déclare le victime morte à 18h10 et signe le certificat de décès «avec un obstacle médico-legal» pour cause suspecte. Une heure plus tard, la police arrive sur les lieux et prend le relais.

L’officier de police judiciaire territorialement compétant et un gardien de la paix du commissariat du XIIIe commencent les constatations d’usage afin de recherche les causes de la mort. Ils soulèvent le drap blanc sous lequel repose la dépouille et là, ils constatent des mouvements au niveau du ventre. Le gardien de la paix décide donc de prendre le pouls de la soit disante défunte au niveau de la veine jugulaire et constate une réaction.

L’OPJ contacte alors immédiatement le 18 afin d’informer les pompiers de Paris de leur découverte. Ils commencent donc sous conseil des militaires un massage cardiaque. Soudain la femme reprend conscience, l’un des policier lui tient la main et lui parle afin de la rassurer. Les policiers rappellent le médecin des pompiers afin qu’il constate officiellement que la dame est bien vivante. Elle est ensuite transportée en réanimation à Necker.

La commissaire de police du XIIIe a demandé que ses deux fonctionnaires soient décorés de la médaille du courage et du dévouement.
Toute l’équipe Secours Info souhaite féliciter ces deux fonctionnaires de leurs gestes héroïques.