Marseille : un père et ses deux enfants emportés par une vague

La petite fille de 4 ans emportée par une vague à Marseille est décédée dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital. Sa soeur de huit ans est toujours portée disparue. Les recherches ont repris dimanche matin.

La fillette de 4 ans qui avait été emportée par une vague avec sa soeur de huit ans et son père, samedi en début de soirée à Marseille au sud de la Pointe Rouge, est décédée au cours de la nuit. Elle avait été retrouvée puis évacuée vers un hôpital marseillais en arrêt cardio-ventilatoire.

Sa soeur de 8 ans n’a toujours pas été retrouvée. Les recherches, stoppées samedi soir vers 21h30, ont repris ce dimanche matin selon La Provence, avec l’appui d’un hélicoptère de la gendarmerie nationale. Le père avait quant à lui été rapidement sorti de l’eau par des pêcheurs avant d’être transporté à l’hôpital.

Samedi vers 18 heures, un témoin alerte les pompiers que «trois personnes, un homme 38 ans et deux fillettes de 4 et 8 ans ont été emportées par une vague au sud de la Pointe Rouge», selon un communiqué de la préfecture maritime de Toulon, évoquant samedi soir une eau à 12°C et une houle de 2,5m. «Immédiatement, plusieurs moyens sont engagés pour procéder aux recherches : la Vedette SNSM «La Bonne Mère de Marseille», 1 semi-rigide du Bataillon des marins-pompiers de Marseille, l’hélicoptère Dragon 131 de la sécurité civile». Les recherches se sont concentrées dans le quartier de la Madrague de Montredon, situé entre le centre de Marseille et les calanques.

Par ailleurs, le corps d’un jeune homme de 24 ans, tombé à l’eau durant la nuit depuis la Corniche, dans les quartiers sud de Marseille, a été retrouvé dimanche matin. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un suicide lié à une déception amoureuses.

Onze départements, dont les Bouches-du-Rhône, avaient été placés samedi matin en alerte orange pour des vents violents, une vigilance levée dans la journée après l’amélioration des conditions météorologiques.

Début février déjà, un homme de 33 ans avait été emporté par une vague et était mort noyé alors qu’il pêchait sur la côte à Marseille.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accident entre un train et un bus scolaire sur un passage à niveau

La préfecture des Pyrénées-Orientales vient de publier un communiqué de presse concernant un accident qui s’est produit vers 16H sur le passage à niveau N°25 à Millas sur la ligne Perpignan – Villefranche.

Le bus aurait été percuté à l’arrière par le TER.

Les secours sont fortement mobilisés (un poste médical avancé, deux hélicoptères de la sécurité-civile, deux hélicoptères SAMU, 95 sapeurs-pompiers et 15 unités de la gendarmerie) par le déclenchement du plan Blanc et du plan ORSEC annexe NoVi (Nombreuses Victimes).

Le centre opérationnel départemental a été activé par le préfet afin de coordonner les opérations de secours.

Au moins 4 personnes sont décédées dont 3 enfants et 24 personnes sont blessées (21 collégiens passagers du bus et 3 passagers du TER).

Le préfet et le procureur de la République sont sur les lieux, le premier ministre, le ministre des transports, le ministre de l’éducation nationale et le président de la SNCF sont attendus.

Les parents peuvent s’informer auprès du collège ou au 04.68.51.67.67 .

Les gendarmes de la section de recherches de Montpellier sont chargés de l’enquête.

Plus d’infos à venir.

Nord : les pompiers se font caillasser et dégrader leur véhicule en intervention

Samedi soir, vers 20H30, les sapeurs-pompiers de Maubeuge ont été violemment pris à parti.

Les pompiers avaient été alerté pour un secours à personne mais lorsqu’ils sont entrés dans le domicile de la victime, plusieurs individus sont montés dans la cabine du véhicule de secours et d’assistance aux victimes.

Les pompiers sont sortis quand ils ont entendu le 2 tons (avertisseur sonore), c’est à se moment qu’ils se sont faits caillasser.

Face à cette situation, les pompiers se sont réfugiés chez la victime et ils ont dû informer leur centre opérationnel.

Les forces de l’ordre sont arrivés rapidement mais les délinquants avaient déjà fui.

Un second véhicule de secours et d’assistance aux victimes a dû être mobilisé afin de transporter la victime.

Aucun des 3 pompiers n’a été blessé mais le véhicule dégradé n’est plus opérationnel pour l’instant.

Guadeloupe : Incendie dans un centre hospitalier

Ce mardi vers 15 heures un violent incendie s’est déclaré dans un local technique de l’Hôpital de la Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.

Le plan blanc a été déclenché afin d’évacuer une partie des résidents du CHU vers les autres centres hospitaliers de ‘île.

A 19H30, 72 sapeurs-pompiers étaient mobilisés, ils sont devenu “maîtres du feu” mais celui – ci n’était pas encore éteint.